À l’extérieur : les stars qui n’ont jamais eu la chance de participer à une Coupe du monde

Rappelez-vous des joueurs historiques qui n'ont jamais joué pour l'équipe nationale brésilienne dans le tournoi

Le Brésil est une véritable machine à révéler les talents du football. Depuis la première Coupe du monde en 1930, des noms célèbres ont joué pour la Seleção dans la compétition. Cependant, la concurrence est forte et il n’y a pas assez de place pour tout le monde.

C’est pourquoi il y a de véritables stars qui n’ont jamais eu l’occasion de jouer pour le Brésil dans une Coupe du monde. La liste est longue, mais nous avons retenu huit noms qui ont marqué l’histoire de leur club mais n’ont jamais eu leur chance. Découvrez-les !

Friedenreich

Arthur Friedenreich est considéré comme la première grande star du football brésilien. Son nom aurait été tout naturel pour conduire l’équipe nationale brésilienne lors de la Coupe du monde 1930, mais il a été écarté en raison de problèmes politiques.

A l’époque, les fédérations de Rio de Janeiro et de São Paulo étaient en désaccord et les paulistas ont décidé de boycotter le tournoi. Il n’a donc pas été sélectionné. Avec 23 matchs et 10 buts, il a participé aux premiers titres importants de l’équipe nationale brésilienne, comme la Copa América de 1919.

Evaristo de Macedo

Evaristo de Macedo a été trois fois champion de Rio de Janeiro pour Flamengo (1953, 1954 et 1955), puis il a déménagé en Espagne, où il est devenu une idole pour le Real Madrid et le FC Barcelone. Il a joué Espagne pendant 12 ans et était l’un des grands joueurs brésiliens de cette génération.

Cependant, à cette époque, il n’était pas courant de convoquer des joueurs ayant joué en dehors du Brésil et son club ne l’a pas libéré. Evaristo a donc perdu l’occasion de jouer avec Pelé lors de la Coupe du monde de 1958. Depuis sa vente à Barcelone, en 1957, il n’a plus jamais porté le maillot jaune.

Roberto Dias

Double champion paulista en 1970 et 1971, Roberto Dias est l’une des grandes idoles de l’histoire de Sao Paulo. Quatrième défenseur et milieu de terrain défensif d’origine, il était considéré comme un joueur très technique et adorait pratiquer le coup du sombrero. L’un des grands fans de son football était Pelé, qui a reconnu ses qualités.

Dias figurait sur la liste des candidats à la Coupe du monde de 1966, mais n’a pas été retenu dans la liste finale. Il a joué 25 matchs pour le Brésil et a également participé aux Jeux olympiques de 1960, à Rome, où il a joué en duo avec Gerson au milieu de terrain. Des années plus tard, il a souffert de complications cardiaques et n’a pas joué pendant deux ans.

Dirceu Lopes

Le nom le plus controversé de cette liste est Dirceu Lopes, qui a soulevé de nombreux trophées avec Cruzeiro dans les années 1960 et 1970. Il était pratiquement assuré d’une place dans l’équipe qui allait remporter le trophée au Mexique avec João Saldanha, mais n’a pas été appelé par le nouvel entraîneur Zagallo.

Selon les rumeurs, le Prince a été écarté pour Dadá Maravilha suite à une intervention du Président Emílio Garrastazu Médici. Les parties le nient, mais le fait est que Dirceu méritait de participer à une Coupe du monde.

Neto

La jeune génération connaît le commentateur pour ses déclarations fortes et ses mèmes sur les réseaux sociaux. Cependant, la star du football Neto est l’un des plus grands joueurs de l’histoire du Corinthians et a été l’une des vedettes du titre brésilien de 1990.

Avec 184 buts dans sa carrière, il était un excellent tireur de coups francs et se distinguait également par ses longues relances. Sa convocation pour la Coupe du monde 1990 semblait certaine, mais Sebastião Lazaroni a décidé de ne pas l’appeler, ce qui a suscité une controverse.

Evair

Un des grands joueurs brésiliens des années 90, Evair a brillé lors du bi-championnat de Palmeiras en 1993 et 1994, en plus du titre avec Vasco en 1997. Il a également remporté la Coupe Libertadores avec l’équipe de São Paulo, en 1999.

En raison de son excellente forme avec Palmeiras et de ses récentes convocations, il était un nom attendu dans la liste de Carlos Alberto Parreira pour la Coupe du monde 1994, aux États-Unis. Cependant, il n’en a pas eu l’occasion, tout comme d’autres joueurs de l’équipe – Rivaldo en faisait partie.

Djalminha

Djalminha aurait pu être champion du monde lors du 5ème titre, mais un acte d’indiscipline l’a rayé de la liste de Felipão pour la Coupe du monde 2002. Quelques mois avant la Coupe du monde, il a donné un coup de tête à l’entraîneur Javier Irureta alors qu’il jouait pour le Deportivo La Corogne, en Espagne. L’entraîneur a décidé d’appeler Kaká à sa place.

Star pour beaucoup, le milieu de terrain a remporté le titre de champion d’Espagne avec son club et a également brillé pour Flamengo et Palmeiras dans le football brésilien. Son séjour avec la Seleção s’est soldé par 14 matchs et cinq buts marqués.

Alex

Nom le plus récent de la liste, Alex a été l’un des plus grands joueurs du football brésilien entre la fin des années 1990 et le début des années 2000. Le milieu de terrain a brillé à Coritiba, Palmeiras et Cruzeiro et est devenu une idole à Fenerbahçe en Turquie.

Pendant la Coupe du monde 2002, Alex a été appelé à plusieurs reprises, mais n’a pas été retenu dans l’équipe de Felipão. La raison principale était son manque de temps de jeu avec Parma, en Italie. Il reviendra dans la Seleção en 2004, en tant que capitaine, pour le titre de la Copa América, mais n’aura pas non plus l’occasion de participer à la Coupe du monde 2006.

Autres Articles