São Paulo se reconfine mais maintient les messes et les événements sportifs

La pandémie de Covid-19 continue de faire des ravages au Brésil et São Paulo, l'état le plus peuplé du géant sud-américain, se prépare à une nouvelle vague de contamination.
CBF Calendário
© CBF

La vaccination entamée au début de l’année 2021 peine à atteindre les 5% de la population et la combinaison des variants britannique, sudafricain et brésilien augmente le nombre de cas. Malgré l’été austral, le Brésil bat des records quotidiens en termes de contamination et de décès.

Le gouvernement de l’état de São Paulo a donc décidé de confiner à nouveau la population à partir du 6 mars après la mise en place d’un couvre-feu au mois de février qui s’est avéré insuffisant.

La durée de ce confinement a été fixé à deux semaines pour l’instant.

Toutes les activités jugées non essentielles sont interdites et les centres commerciaux, écoles et autres lieux de rassemblement seront fermées.

Le gouverneur de São Paulo, João Doria a malgré tout attribué des dérogations aux équipes de football professionnel, aux congrégations religieuses et aussi aux écoles afin qu’elles puissent accueillir les plus démunis.

Les compétitions sportives avaient été suspendues en mars 2020 et avaient reprises en juin 2020, provoquant des polémiques dans les médias et entre les clubs.

La réouverture des compétitions sportives n’avait pas provoqué d’augmentation du nombre de contamination de Covid-19 dans l’état de Rio de Janeiro ou au Brésil.

Des dizaines de joueurs de football ont contractés le Covid-19 au cours de la saison 2020, mais aucun cas ne s’est révélé dangereux pour l’intégrité des participants.

Alors que la saison 2020 doit se terminer avec le match retour de la finale de la Coupe du Brésil entre Palmeiras et Grêmio, les championnat régionaux 2021 ont déjà débuté et devraient s’achever en avril.