Santos rompt le contrat avec Robinho à cause de la pression du public et des sponsors

Le retour de l'enfant prodigue à Santos ne se fera pas. Accusé et jugé pour viol en Italie, la situation du joueur de 36 ans a été rendue insoutenable par les révélations du groupe de médias Globo.
Robinho - Santos FC 10/10/2020
© Santos FC

Alors que lailier gauche quittait la Süper Lig turque et BasaksehirRobinho pensait rentrer tranquillement dans son club formateur. La situation de Santos, poursuivi pour non-paiement de transfert bloquait le processus. Le Peixe est dans une situation financière compliquée et doit de largent aussi bien à ses joueurs quà plusieurs clubs étrangers et nationaux. 

Profitant dune fenêtre de transfert autorisée entre deux périodes dinterdiction, Santos a donc fait revenir Robinho au club. Le joueur n’aurait dû recevoir quun salaire minimum en échange du paiement de la dette que Santos lui doit encore.   

Lancienne idole de Neymar n’a pas réussi à mener son projet à bien.

Accusé pour viol et jugé en 2017 en Italie, la venue du joueur a entrainé une levée de bouclier de la part des fans du club.  

Alors que Santos venait de terminer une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes, de nombreux supporters nont pas supporté lannonce du retour au club dun “violeur”. Des appels au boycott ont été lancés et de nombreux fans ont manifesté leur dégoût pour cette décision.  

Il faut rappeler que le transfert de Thiago Neves à lAtlético Mineiro avait été annulé grâce à la mobilisation des supporters du club sur les réseaux sociaux il y a un mois. 

Cest lentreprise dentaire Orthopride qui a lancé les hostilités et a rompu son contrat la liant avec le club en début de semaine. Le média internet affilié au groupe Globo (plus grand groupe de média dAmérique du sud), Globoesporte a publié des parties découtes téléphoniques accablantes contre le joueur le 16 octobre. 

 

Ce sont 9 entreprises plus léquipementier Umbro qui ont demandé des explications au club de Santos et menacé de retirer 20 millions de réaux (3 millions deuros) en contrat de sponsoring. 

Le club Alvinegro a décidé de rompre le contrat de Robinho et le joueur parle désormais dune conspiration à des fins politiques du groupe Globo contre lui. 

Robinho na pourtant pas encore dévoilé son programme politique alors que les élections municipales se déroulent le mois prochain au Brésil.  

Commentaires

Icone Gris Ballon Comentaire
0