Santos bat LDU Quito 1-2 en Équateur pour la Libertadores

Santos a pu compter sur ses cadres pour rentrer au Brésil avec un avantage d'un but. Le match retour se disputera le 1er décembre à la Vila Belmiro.
LDU X Santos - 25/11/2020
© Staff / Conmebol

Buts : Jhojan Julio (45+2’) pour LDU Quito et Soteldo (7’), Marinho (59’ P).

Les matchs à 2 850 mètres d’altitude sont toujours difficiles à négocier pour les équipes qui évoluent généralement à basse altitude comme le Peixe (le poisson, surnom du club de Santos).

Après avoir laissé la majorité de ses cadres au repos contre l’Atlético-PR, le Peixe a réalisé un match plein et a très clairement dominé les Équatoriens.

Avec une attaque composée de Jean Mota, Soteldo, Marinho et Kaio Jorge, Santos à ouvert le score grâce à son attaquant de poche Soteldo dès la 7ème minute.

L’arrière-droit Pará s’infiltrait dans la défense du LDU Quito avant de centrer en retrait pour Soteldo, seul au point de pénalty qui pouvait marquer d’un tir du droit dans la cage de Gabbarini.

En fin de première mi-temps, Billy Arce part en contre-attaque des 18 mètres de LDU en laissant toute l’équipe de Santos derrière lui. Arrivé devant le but, son tir est contré par le gardien de Santos, John.

Jhojan Julio avait bien suivi l’action et reprend le ballon dégagé par le gardien de Santos pour marquer le but de l’égalisation en s’imposant de la tête.

En début de deuxième mi-temps, Marinho est fauché dans la surface de réparation et obtient un penalty qu’il transforme lui-même, 3ème but de la compétition pour le meilleur buteur du club.

Avec cette victoire, Santos se met dans les meilleures dispositions pour le match retour mais les inquiétudes des supporters sont ailleurs.

Le président du club, José Carlos Peres, a été démis de ses fonctions par une procédure d’Impeachment, limogeage du dirigeant suite à un référendum. Les finances sont dans le rouge et la priorité donnée à la Copa Libertadores a plus à voir avec les primes accordées à chaque tour qu’à une envie de gagner la compétition, Santos a besoin de liquidités.

L’épidémie de Covid-19 a exclu de nombreux joueurs ces dernières semaines, même l’équipe médicale a dû être écartée au profit des professionnels de la santé des équipes de jeunes.

Dernière inquiétude en date pour les supporters, le président de Benfica serait au Brésil pour négocier le transfert de Lucas Veríssimo.