Soirée de gala à Bernabeu

Mercredi Santiago Bernabeu avait revêtu sa tenue de gala pour le derby madrilène qui opposait dans un stade où avait pris place 78000 spectateurs, parmis lesquels figurait les grands noms du Real d’hier comme Alfredo di Stefano, Président d’honneur du Real, Emilio Butragueño, Yvan Zamorano et Gil Y Gil l’ancien Président de l’ Atlético. Pour […]

Mercredi Santiago Bernabeu avait revêtu sa tenue de gala pour le derby madrilène qui opposait dans un stade où avait pris place 78000 spectateurs, parmis lesquels figurait les grands noms du Real d’hier comme Alfredo di Stefano, Président d’honneur du Real, Emilio Butragueño, Yvan Zamorano et Gil Y Gil l’ancien Président de l’ Atlético. Pour cette rencontre Carlos Queiroz, alignait toutes ses stars y compris Roberto Carlos qui effectuait son retour en Liga après près d’un mois d’absence dû à une blessure à la cuisse gauche.

Une rencontre qui partie très vite puisque dès la 14′ secondes, Ronaldo s’emparait de la balle et dans son style qui le caractérise plaçait un démarrage, transperçait plein axe la défense de l’ Atlético et avant la sortie de Burgos du plat du pied expédia le ballon au fond du but. Ce but important encensé le lendemain par la presse, alors que justement cette même presse reproche à Ronaldo ses quelques kilos superflus qui l’empêche d’être beaucoup plus percutant, mais côté percussion Ronaldo avec 11 buts en Liga, 4 en Coupe d’Europe et 4 avec la seleção, n’a pas grand monde a envier sur ce plan là et apportait une réponse cinglante à l’encontre de cette presse. Mieux tout au long du temps où il fût présent, il fût un véritable poison pour les defenseurs de l’Atlético et notamment Diego Simeone qui passa une soirée inconfortable. Et malgré de mutiples tentatives de sa part le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre de la rencontre M. Zamorano qui renvoya aux vestiaires les vingt deux acteurs.

A la reprise les choses allaient évoluer très vite puisqu’à la 55′ minutes, suite à une magistrale ouverture de David Beckham, Raul seul et dos au but reprenait la balle de la tête et lobait Burgos pour signer un but d’anthologie, Un Raul qui était resté muet pendant un long moment et qui le perturbait énormément. L’ Atlético par Fernando Torres le seul qui avait inquiété à plusieurs reprises en première mi-temps Iker Casillas qui reçu deux renforts avec les rentrées de Paunovic et Rodrigo Fabri, ils essayèrent de revenir à la marque, mais mercredi soir le Real était vraiment intouchable et les coéquipiers de Ronaldo déroulèrent et régalèrent de gestes techniques Santaigo Bernabeu qui ronronnait de plaisir, Carlos Queiroz fit sortir en fin de partie Raul, Ronaldo et Roberto Carlos sortis sous les applaudissements des socios ravis de leur prestation. A l’issue de cette rencontre le Real reprenait la tête de la Liga avec deux points d’avance sur Valence qui la veille avait été tenu en échec 0-0 sur le terrrain de la Real Sociedad.

Les joueurs du Real disposeront de quarante huit heures pour souffler et se préparer à la rencontre qui passionne toute la péninsule ibérique et qui se jouera à guichets fermés au Camp Nou, pour y défier le Barça qui sera handicapé par le forfait de Ronaldinho pas complètement remis de sa déchirure musculaire, dommage, dommage de ne pouvoir assisster à l’opposition des deux stars brésiliennes, car le Barça épinglé 5-1 par Malaga se trouve désormais huitième à dix points du Real et qui ne partira pas favoris de cette rencontre.La reponse samedi soir à l’issue d’une rencontre qui il faut l’esperer ne sera pas entachée de vilains gestes de la part des joueurs comme du public.

Autres Articles