L’héritage de Rincon : ce que l’ancien joueur laisse au football brésilien

L'idole des Corinthians meurt dans un accident de voiture en Colombie, à l'âge de 55 ans

L’idole des Corinthians, Freddy Rincon, est décédé d’une mort tragique suite à un accident de voiture en Colombie. A 55 ans, l’ancien milieu de terrain a marqué le football brésilien, notamment par ses grandes performances avec le Corinthians à la fin des années 90.

Pour rendre hommage à l’héritage du Colombien, nous revenons sur ses moments clés dans le football brésilien, où c’est formé l’une des meilleures équipes de ces dernières décennies et remporté le premier titre de la Coupe du monde de la FIFA. Jetez-y un coup d’œil !

Un renfort sponsorisé par Parmalat

Rincon a commencé sa carrière avec l’Atletico Buenaventura, une équipe amateur de sa ville natale, avant de faire ses débuts professionnels avec l’Independiente Santa Fe en 1986. Il a ensuite rejoint l’América de Cali, où il a joué entre 1990 et 1993.

Son histoire dans le football brésilien a commencé en 1994, lorsqu’il a été annoncé comme une nouvelle recrue de Palmeiras, qui était à l’époque sponsorisé par Parmalat. Son cocktail entre qualités physiques et techniques a fait de lui un élément clé pour le club, qui a remporté les titres de Paulistão et Brasileirão en 1994. Rincón a été le premier Colombien à marquer un but pour un club brésilien.

La même année, il est allé à Naples, en Italie, où il a obtenu de bons résultats, puis il a signé avec le Real Madrid. Cependant, son séjour en Europe ne sera pas long et il retournera à Palmeiras en 1996.

Idole dans les Corinthians

Après la période frustrante en Europe et les titres à Palmeiras, Rincón a été annoncé comme renfort des Corinthians, en partenariat avec Banco Excel. C’est à ce moment-là qu’il a connu un changement important dans sa carrière : en plus de jouer pour l’équipe rivale, il a été repositionné pour jouer en tant que milieu de terrain.

Indéniablement, c’est à O Timão que Rincon a connu la meilleure phase de sa carrière. Le temps qu’il a passé entre 1997 et 2000 n’a pas été long, mais il a suffi pour inscrire son nom dans l’histoire des Corinthians. Aux côtés de Vampeta, Ricardinho et Marcelinho, il formait l’un des meilleurs milieux de terrain de sa génération et les fans s’en souviennent encore aujourd’hui.

Dans sa nouvelle position, il s’est distingué par sa capacité à aider la défense grâce à sa grande protection du ballon, mais aussi par une immense qualité pour sortir et surgir en attaque comme élément de surprise.

Titres importants au Timão

Dans l’une des périodes les plus fastes de l’histoire du club, Rincón a joué un rôle dans quatre titres importants pour les Corinthians. La liste commence par le bi-championnat du Brésil en 1998 et 1999, en plus de remporter le championnat Paulista en 1999. Le point culminant a été la victoire de la Coupe du monde des clubs, la première organisée par la FIFA, en 2000.

Devant plus de 35 000 supporters des Corinthians au Maracana, Freddy Rincon a eu l’honneur de soulever le trophée en tant que capitaine de l’équipe. C’est l’une de ses dernières apparitions sous le maillot du club, puisqu’il est transféré à Santos en février de la même année. En tout cas, son nom est inscrit dans les livres d’histoire du Parque São Jorge.

Fin de carrière à Santos et Cruzeiro

En quittant les Corinthians, Rincon reproduit la même démarche que précédemment en allant jouer dans un club rival, mais cette fois sans briller à Santos. Le Colombien, en fin de carrière (33 ans), n’a pas été en mesure de rééditer ses performances comme lors de son précédent club.

Enfin, il a été présenté à Cruzeiro, mais son séjour là-bas a également été terne. Il est resté éloigné des terrains pendant trois ans avant de revenir aux Corinthians en 2004. La même année, l’idole décide de raccrocher les crampons et de s’investir dans une carrière d’entraîneur.

En 2013, à l’âge de 46 ans, il a manifesté son désir de jouer pour l’America de Cali, où il a brillé dans les années 1990. Le milieu de terrain a disputé un match amical qui a scellé (désormais pour de bon) ses adieux au terrain.

Avant cela, il avait entraîné quelques petites équipes au Brésil et avait été entraîneur adjoint à l’Atletico-MG en 2010, mais son passage en tant qu’entraîneur n’a pas été un succès.

Une génération qui a laissé son empreinte en Colombie

En dehors du Brésil, Rincon a joué pour la Colombie lors de trois Coupes du monde. Il fait partie d’une génération qui s’est qualifiée pour les Coupes du monde 1990, 1994 et 1998 aux côtés de Carlos Valderrama, Leonel Álvarez et d’autres grands noms.

En 1994, la Colombie est arrivée comme l’un des favoris, mais a déçu et a été éliminée en phase de groupe. À Italie 1990, le milieu de terrain a marqué un but dont ses compatriotes se souviennent encore. L’équipe avait besoin d’un match nul contre l’Allemagne de l’Ouest et a encaissé un but à la 43e minute.

Cependant, à la 47e minute, Rincon a profité d’une belle action menée par Valderrama et Fajardo pour passer devant le gardien Bodo Illgner. Même à l’âge de 24 ans, il a été assez calme pour glisser le ballon entre les jambes de son adversaire et marquer le but de la qualification.

Que ce soit en Colombie ou au Brésil, Rincon a laissé son empreinte dans le football et restera dans les mémoires.

Autres Articles