• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Brésil-Chili : Il faudra confirmer après la Bolivie

Neymar, auteur d'un doublé face à la Bolivie devra se montrer aussi efficace ce soir
Action Images
Le Brésil de l'ère Scolari a remporté sa première victoire en début de mois face à une faible sélection de Bolivie et devra confirmer ses progrès ce soir face au Chili.

Après une série de huit matches matchs disputés à l’extérieur, avec l’Irak de Zico à Malmö (6-0), puis le Japon à Wroclaw (4-0), le nul (1-1) à New Jersey face à la Colombie de Falcão, la défaite à Buenos Aires contre l’Argentine (2-1), face à l’Angleterre à Wembley (2-1), l’Italie(2-2) à Genève, la Russie à Londres (1-1)et tout récemment à Santa Cruz de la Sierra face à la Bolivie (4-0), le Brésil va de nouveau jouer sur ses terres, à Belo Horizonte à l’occasion de la seconde inauguration du Minerão.

Cette rencontre amicale tout comme celle délivrée face à la Bolivie, ne concernera uniquement que les joueurs qui évoluent dans les championnats brésiliens et chiliens. Pour voir les expatriés fouler les pelouses brésiliennes, il faudra que les milliers de supporters se montrent patient et attendent les deux rencontres préparatoires à la prochaine Coupe des Confédérations, le 2 Juin au Maracanã relooker pour cette compétition, puis le 9 face à la France de Didier Deschamps au Grêmio Arena de Porto Alegre, lui aussi qui a subi de gros travaux de rénovation.

C’est donc face à la Roja chilienne, que Scolari tentera de remporter sa seconde victoire d’affilée depuis son retour à la tête de la Seleção. Rencontre au cours de laquelle, il fera encore des essais avant de délivrer la liste définitive des 23 joueurs qu’il retiendra pour disputer la Coupe des Confédérations (15 au 30 Juin), ultime répétition avant le Mondial 2014.

Le Brésil largement dominateur

A regarder l’historique des confrontations brésilo-chilienne, au nombre actuel de 66, le bilan est plus que flatteur pour la Seleção qui domine largement avec 47 victoires pour 12 nuls et seulement 7 défaites. Mais il ne faut pas trop se targuer de ce bilan éloquent, car dans le passé il y a eu des couacs retentissants, lesquels rappels que le Chili est devenu au fil des ans une excellente formation non seulement en Amérique du Sud mais également dans le gotha international. Une sélection très accrocheuse et sérieuse, laquelle aura donné de grands noms au football international avec comme par exemple, Leonel Sanchez, le recordman de sélections sous le maillot de la Roja avec 84 capes, Elias Figueroa, élu meilleur joueur du Continent par le journal vénézuélien El Mundo en 1974, 1975, 1976, 1977, Marcelo Salas meilleur buteur avec 37 buts, élu meilleur joueur d’Amsud par le journal uruguayen El Pais en 1997, Mario Caszely 46 sélections et 29 buts et Ivan Zamorano dit l’Hélicoptère auteur de 34 buts en 69 sélections, Matias Fernandez élu meilleur joueur d’Amsud par le journal uruguayen El Pais en 2006.

 

Aujourd’hui avec à sa tête l’argentin, Jorge Sampaoli, qui a succédé à l’argentin Claudio Borghi, la Roja qui dispute la campagne éliminatoire au Mondial 2014, occupe après onze matches, la quatrième place qualificative directement. Le Chili qui au cours de ses dix dernières rencontres affiche un bilan de 4 victoires pour 6 défaites, le tout ponctué par 15 buts pour contre 17 contre, ce qui vaut à la Roja d’occuper au dernier classement FIFA, la vingt-troisième place, mais reste sur une victoire 2 à 0 face à l’Uruguay, vainqueur de la dernière Copa America.

Un client qui donnera à coup sûr du fil à retordre à Scolari et sa troupe, d’autant que Jorge Sampaoli pourrait compter sur Marco Gonzalez qui évolue à Flamengo, Eduardo Vargas du Grêmio , mais Jorge Valdivia du Palmeiras-SP qui revient de blessure ne pourra tenir sa place au sein de la Roja,. Ils tenteront d’aidera u maximum leur coéquipiers pour acquérir un huitième succès, chose qui n’est plus arrivée depuis le 15 Août 2000 à Santiago lors d’une rencontre comptant pour la qualification au Mondial 2002, avec une victoire 3 à 0, avec des buts inscrits par Estay, Zamorano et Salas.

L’emporter avec la manière

Scolari et sa troupe vont certainement mettre tout en œuvre pour aligner une seconde victoire d’affilée, chose qui ne s’est plus produite depuis Octobre 2012 face à l’Irak (6-0)et au Japon (4-0), et pour le retour de la Seleção sur ses terres de remporter également un second succès, car le dernier date de Septembre 2012 lors du match aller du Superclasico des Amériques face à l’Argentine (2-1).



Une victoire avec la manière serait des plus rassurantes pour tout le Brésil à l’approche de matches beaucoup plus relevés et de la Coupe des Confédérations dont la Seleção est tenante du titre.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next

    Le forum Foot


    To the top