• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Demetrius Ferreira: "Palmeiras en deuxième division, c'est comme l'OM en Ligue 2 "

Scolari est le bon choix selon l'ancien latéral droit de l'OM
Action Images
L'ancien latéral de l'OM, Demetrius Ferreira revient avec son oeil d'expert pour Sambafoot sur la nomination de Luis Felipe Scolari à la tête de la Seleção, sur la descente de Palmeiras et sur l'OM.

Dans un premier temps, avez-vous été surpris par le départ de Mano Menezes ?

Oui,  on ne s’y attendait pas mais il faut savoir qu’il était souvent critiqué, il divisait un peu le pays. Une partie voulait qu’il reste, l’autre partie demandait son départ. Il ne faisait pas l’unanimité, surtout avec cette Coupe du Monde au Brésil et beaucoup de brésiliens attendaient cette décision.

Mais ce départ n’est-il pas trop tardif, à un an et demi de ce Mondial ?

Je ne pense pas, non. Scolari est un entraineur expérimenté, qui connait très bien le football, qui a gagnée beaucoup de titres et qui a remporté la dernière Coupe du Monde du Brésil en 2002. Il a été sélectionneur du Portugal, il connait bien cette fonction et dispose d’un bon bagage pour travailler rapidement et faire du bon travail. De plus, il était déjà au Brésil depuis deux ans, donc il ne va pas découvrir les joueurs ici.

Il reste néanmoins sur un licenciement à Palmeiras.

C’est vrai qu’il y a eu certaines critiques concernant la situation dans laquelle il a laissé Palmeiras mais je ne pense pas que ce soit uniquement de sa faute si Palmeiras est tombé. Même avec une équipe moyenne il a remporté la coupe du Brésil, et on a vu que son successeur n’est pas parvenu à maintenir aussi Palmeiras. Et beaucoup de critiques ne concernent que le personnage, sa manière de parler avec la presse, il n’hésite pas à dire ce qu’il pense de la presse.

Il a aussi la réputation d’être un entraineur défensif, êtes vous d’accord ?


Pas vraiment, je ne trouve pas qu’il soit défensif. Le problème c’est qu’à Palmeiras il n’avait pas l’équipe pour faire le jeu et attaquer tout le temps. On l’a vu en 2002, il y avait des joueurs très offensifs et ont été champions du monde.

Vous pensez qu’en six mois, il pourra bâtir une équipe compétitive pour la Coupe des Confédérations ?

Oui  car il ne part pas de rien, il existe déjà une base en sélection aujourd’hui. Je pense juste qu’il manque deux, trois joueurs avec un peu plus d’expérience et du bagage.  Le groupe est jeune et pour supporter une pression comme celle qu’il y aura en 2014 il faut des joueurs expérimentés qui pourront faire la différence. Et Scolari aime bien s’appuyer sur des joueurs avec une certaine expérience. Je pense que la CBF a fait le bon choix avec Parreira aussi car il est passé plusieurs fois à la sélection et a été aussi champion du monde. Il connait très bien la Seleção et a participé à plusieurs coupes du Monde. On a parlé de Guardiola à un moment, mais le Brésil n’a pas cette culture de donner les rênes à un entraineur étranger.    

Vous qui connaissez très bien ce club, que s’est-il passé à Palmeiras cette saison pour qu’il termine relégable ?

C’est difficile à expliquer, j’ai beaucoup discuté de cette situation avec des amis ici pour essayer de comprendre ce qui s’est passé. Ce n’était pas une superbe équipe mais  elle ne méritait pas de descendre surtout avec son effectif. Cette équipe devait jouer le haut de tableau mais elle a connu un très mauvais début de championnat pensant que dans la saison, cela allait s’améliorer mais ça ne s’est jamais produit. Ensuite, le club est entré dans un engrenage avec de la nervosité, de la maladresse, le public qui ne pousse plus et aussi une part de malchance. Mais c’est un naufrage collectif aussi bien les joueurs que les dirigeants. La plupart des dirigeants n’ont jamais travaillé dans le football malgré la présence de Marcos et César Sampaio, je ne pense pas que ces deux personnes pouvaient imposer leurs décisions. Il y a eu des choses étonnantes aussi, avec le recrutement de dix joueurs de São Caetano sans que personne ne s’interroge ! Les dirigeants ont une grand part de responsabilité dans cet échec. Palmeiras en deuxième division, c'est comme l'OM en Ligue 2.

Vous pensez à une remontée express en première division ?

Ce ne sera pas facile pour eux même si il faut être confiant. En plus, Palmeiras jouera la Copa Libertadores, c’est comme si Marseille était relégué et jouait la Ligue des Champions. Barcos a déclaré qu’il allait rester et les dirigeants cherchent encore deux-trois  joueurs pour compléter l’effectif.

Enfin, un mot sur Marseille vous pensez qu’ils ont les moyens de finir champion ?

Je pense que oui, ils ont un effectif capable d’aller au bout surtout qu’ils ne sont plus en Coupe d’Europe. Il reste encore beaucoup de journées et ils sont bien classés donc tout reste encore possible pour l’OM.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next

    Le forum Foot


    To the top