Spécial Coupe du monde : le Brésil a remporté son premier titre de champion du monde lors de la 6ème édition du tournoi.

La sélection brésilienne avec des stars comme Pelé, Garrincha, Didi et Vavá pour enfin remporter la Coupe du monde en 1958.

En guise d’échauffement pour la Coupe du monde 2022, Sambafoot publie une rétrospective de toutes les éditions de la Coupe du monde. Cette semaine, nous parlons de la sixième édition, qui s’est tenue en 1958.

La sixième édition de la Coupe du monde de la FIFA a été organisée par la Suède, qui a remporté la mise contre l’Argentine, le Chili et le Mexique, qui souhaitaient également accueillir le tournoi de football le plus important de la planète.

La compétition comptait 16 équipes et s’est déroulée du 8 au 29 juin 1958. Le Brésil, qui n’avait jamais remporté la compétition auparavant, a été le grand gagnant face au pays hôte.

Comment s’est déroulée la Coupe du monde de 1958 ?

L’Allemagne, championne en titre, et l’Union soviétique, vainqueur des Jeux olympiques de 1956, sont les favoris du tournoi. La Hongrie, qui avait réalisé une brillante campagne en 1958, avait perdu ses principaux joueurs en raison de la révolution hongroise de 1956 – ils avaient fui vers d’autres pays – et abordait la compétition avec une équipe beaucoup plus faible.

Le Brésil, que les Européens ne craignaient toujours pas, s’est rendu à en Suède avec une vraie grande équipe, formée par : Gilmar, Djalma Santos, Orlando Peçanha, Bellini, Nílton Santos, Zito, Didi, Garrincha, Zagallo, Vavá et Pelé. Ils étaient dirigés par l’entraîneur Vicente Feola.

Emmenée par Didi et Garrincha, de Botafogo, ainsi que par « le garçon » Pelé, de Santos, qui n’avait que 17 ans, l’équipe brésilienne n’a pas perdu un seul match et est devenue championne du monde pour la première fois.

La campagne du Brésil

Le Brésil est placé dans le groupe 4, qui comprend l’Union soviétique, l’Angleterre et l’Autriche. Dans la dernière phase à élimination directe, l’équipe brésilienne devait affronter le Pays de Galles, la France et les hôtes suédois. Découvrez comment s’est déroulée notre campagne pour le titre.

  • Brésil 3-0 Autriche (phase de groupe) ;
  • Brésil 0-0 Angleterre (phase de groupe) ;
  • Brésil 2-0 Union soviétique (phase de groupe) ;
  • Brésil 1-0 Pays de Galles (quarts de finale) ;
  • Brésil 5-2 France (demi-finale) ;
  • Brésil 5-2 Suède (finale).

La grande finale

Malgré un large score, la grande finale n’a pas été facile pour le Brésil, qui est revenu après avoir été mené. Le match a eu lieu au stade Rasunda dans la ville de Solna, dans la région métropolitaine de la capitale suédoise Stockholm. Plus de 49 000 supporters suédois étaient présents dans le stade.

Liedholm, à la quatrième minute, a ouvert le score pour les hôtes. Mais c’est alors qu’intervient le spectacle du Brésil, qui marque quatre buts entre la 9ème et la 23ème minute avec des buts de Vavá (deux fois), Pelé et Zagallo.

Simonsson a réduit le score pour les Suédois à la 35ème minute et, dix minutes plus tard, Pelé a marqué un but historique dont les amoureux du football se souviennent encore aujourd’hui.

Classement final, récompenses et particularités

Le Brésil a terminé premier et la Suède deuxième. La France et l’Allemagne étaient, dans cet ordre, les quatre équipes les mieux placées dans la compétition. Le Pays de Galles, l’Union soviétique, l’Irlande du Nord et la Yougoslavie étaient les quarts de finaliste.

La Tchécoslovaquie, la Hongrie, l’Angleterre, le Paraguay, l’Argentine, l’Écosse, l’Autriche et le Mexique n’ont pas franchi la phase de groupe.

Récompenses individuelles

Découvrez les récompenses individuelles décernées par la FIFA aux grands joueurs de la Coupe du monde 1958.

  • Soulier d’or : Just Fontaine, de France (meilleur buteur avec 13 buts) ;
  • Ballon d’or : Didi (meilleur joueur) ;
  • Gant d’or : Harry Gregg, d’Irlande du Nord (meilleur gardien de but) ;
  • Meilleur jeune joueur : Pelé (17 ans).

Curiosités

  • Voici les principales curiosités de cette sixième édition de la Coupe du monde de la FIFA.
  • La Coupe du monde de la FIFA 1958 est la seule à ce jour à laquelle tous les pays du Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Écosse et Irlande du Nord) ont participé ;
  • L’Écossais Robert Collins a marqué le 500ème but des Coupes du Monde lors du match contre le Paraguay, en phase de groupe de la compétition (3-2 pour l’Écosse) ;
  • Le match Brésil-Angleterre (0-0), en phase de groupe, a été le premier à se terminer sans but dans l’histoire de la Coupe du Monde.
  • Pelé est le plus jeune joueur à marquer un but et à remporter la Coupe du monde à ce jour (17 ans et 239 jours).

Autres Articles

Déc 01, 2021
Ballon Commentaire 0
Vous aviez remarqué ? Les buts sur coup-francs directs se font de plus en plus rares.