Spécial Coupe du monde : l’Angleterre remporte son premier et unique titre de champion du monde à domicile

Un but controversé lors du dernier match et une mauvaise performance de l'équipe brésilienne, éliminée en phase de groupe, ont marqué la Coupe du monde 1966.

En guise d’échauffement pour la Coupe du monde 2022, Sambafoot publie une rétrospective de toutes les Coupes du monde. Cette semaine, nous parlons de la huitième édition, qui s’est tenue en 1966.

Après huit ans, la Coupe du monde revient sur le continent européen en 1966. La dernière fois qu’elle a été organisée sur le Vieux Continent, c’était en Suède en 1958, où le Brésil a remporté son premier titre mondial.

L’Angleterre a été désignée comme hôte de la huitième édition du tournoi de football le plus prestigieux de la planète. Le choix avait été fait quelques années auparavant, en 1960, pour célébrer le centenaire de la Football Association of England – la plus ancienne instance de football au monde.

A quoi ressemblait la Coupe du monde de 1966

La Coupe du monde de 1966 s’est déroulée du 11 au 30 juin. Seize participants ont joué dans huit stades différents situés dans sept villes anglaises : Londres, Birmingham, Liverpool, Manchester, Sheffield, Sunderland et Middlesbrough.

Le Brésil était considéré comme le grand favori pour remporter le titre avant le début du tournoi, car il avait déjà remporté deux titres (en 1958 et 1962) et disposait encore de joueurs importants dans son équipe, tels que Garrincha et Pelé.

Le problème, cependant, est que l’équipe brésilienne est vieillissante et n’arrive pas répéter les performances des deux éditions précédentes. Cela tombe bien pour les hôtes : l’Angleterre a réalisé une belle campagne et a remporté son premier et unique titre de champion du monde à ce jour.

La campagne du Brésil

Le Brésil n’a même pas réussi à passer la phase de groupe lors de la Coupe du monde de 1966 (le Portugal et la Hongrie ont progressé). Avec une victoire et deux défaites, c’est la deuxième et dernière fois que l’équipe brésilienne ne parvient pas à se qualifier (l’autre fois, c’était lors de la Coupe du monde de 1930). Découvrez comment les jeux se sont déroulés

  • Brésil 2-0 Bulgarie ;
  • Brésil 1-3 Hongrie ;
  • Brésil 1-3 Portugal.

La campagne des champions d’Angleterre

Ceux qui ont aimé voir un concurrent direct se faire éliminer prématurément étaient les Anglais. Les hôtes n’avaient pas gagné la Coupe auparavant et ils ont profité de l' »avantage du terrain » pour aller chercher le titre. Consultez la campagne de l’Angleterre.

  • Angleterre 0-0 Uruguay (phase de groupe) ;
  • Angleterre 2-0 Mexique (phase de groupe) ;
  • Angleterre 2-0 France (phase de groupe) ;
  • Angleterre 1-0 Argentine (quarts de finale) ;
  • Angleterre 2-1 Portugal (demi-finale) ;
  • Angleterre 4-2 Allemagne (finale).

La finale de la Coupe s’est jouée le 30 juillet au stade de Wembley, devant 96 000 spectateurs. Le match s’est terminé par un score de 2-2 dans le temps réglementaire et a dû aller en prolongation.

Le troisième but, marqué par Hurst, en prolongation, fait encore l’objet d’un débat aujourd’hui : certains supporters pensent que le ballon, après avoir touché la barre transversale, n’a pas franchi la ligne de but. Mais le fait est là : le match s’est terminé sur le score de 4-2 et l’Angleterre a pu célébrer son premier titre de champion du monde.

Distinctions et curiosités

Bobby Charlton, le milieu offensif anglais, a été élu meilleur joueur de la compétition, tandis que Beckenbauer, le libéro allemand, a été élu meilleur jeune joueur. L’attaquant portugais Eusebio a été le meilleur buteur avec neuf buts.

L’équipe du tournoi

La « dream team » de la Coupe du monde 1966 était composée de : Banks, Cohen et Bobby Moore (Angleterre), Marzolini (Argentine), Vicente et Mário Coluna (Portugal), Beckenbauer (Allemagne), Bobby Charlton et Hurst (Angleterre), Albert (Hongrie) et Eusébio (Portugal).

Curiosités

  • Pour promouvoir le tournoi, le lion Willie a été la toute première mascotte de la Coupe du monde de la FIFA ;
  • Le match contre la Bulgarie, en phase de groupe, a été le dernier match au cours duquel Pelé et Garrincha ont joué ensemble pour l’équipe brésilienne ;
  • Ce fut la première (et la seule) Coupe du monde à ne pas avoir de match le dimanche – les sports étaient interdits le dimanche dans les îles britanniques, pour des raisons religieuses, jusqu’en 1973.

Autres Articles