Spécial Coupe du monde : la Coupe du monde revient en Europe après 16 ans, à l’occasion de la 5ème édition du tournoi

Les Allemands ont pris le dessus sur les favoris hongrois et le Brésil n'est pas allé aussi loin lors de la Coupe du monde 1954 organisée en Suisse.

En guise d’échauffement pour la Coupe du monde 2022, Sambafoot publie une rétrospective de chaque Coupe du monde. Cette semaine, nous parlons de la cinquième édition, qui s’est tenue en 1954.

Après 16 ans d’attente, l’Europe a enfin pu suivre à nouveau la Coupe du monde sur son continent. La dernière fois, c’était en France, en 1938. La Seconde Guerre mondiale (1939 à 1945) et l’édition de 1950 au Brésil ont retardé ce retour. Le pays hôte était la Suisse, siège de la FIFA, l’organisateur du tournoi, à l’occasion de son 50ème anniversaire.

Seize équipes se sont qualifiées pour cette édition du tournoi, qui comptait l’Italie et l’Uruguay parmi les favoris. En effet, jusqu’à ce moment-là, seuls ces deux pays avaient remporté le titre le plus important de la planète football.

Comment s’est déroulée la Coupe du monde de 1954 ?

La cinquième Coupe du monde de la FIFA s’est déroulée du 16 juin au 4 juillet 1954. Il y a eu 140 buts marqués en 26 matches : la moyenne de buts la plus élevée (5,38) de l’histoire de la Coupe à ce jour. Le Brésil venait de terminer deuxième, à domicile, et cherchait à effacer le traumatisme du Maracanazzo en remportant son premier trophée.

Mais il y eu un obstacle de taille : la Hongrie. Emmenés par Puskas et Kocsis, les Hongrois, qui avaient déjà été vice-champions du monde en 1938, ont surpris le monde entier en réalisant une grande performance lors de la phase de groupe.

Les 16 équipes ont été divisées en quatre groupes de quatre équipes. L’Uruguay a confirmé son statut de favori et est sorti vainqueur du groupe 3, tandis que l’Italie, autre équipe redoutée, n’a pas réussi à se qualifier pour la phase à élimination directe.

Les groupes

Voir ci-dessous quelles équipes se sont qualifiées dans chacun des groupes de la Coupe du monde 1954.

  • Groupe 1 : le Brésil et la Yougoslavie sont qualifiés/France et Mexique sont éliminés ;
  • Groupe 2 : la Hongrie et l’Allemagne sont qualifiées/la Turquie et la Corée du Sud sont éliminées ;
  • Groupe 3 : Uruguay et Autriche qualifiés/Tchécoslovaquie et Ecosse éliminés
  • Groupe 4 : la Suisse et l’Angleterre sont qualifiées/l’Italie et la Belgique sont éliminées.

Dernier tour

La Hongrie était déjà devenue l’équipe la plus redoutée de cette édition, après avoir battu l’Allemagne 8-3 et la République de Corée 9-0 en phase de groupe. Et les stars hongroises ont continué à s’imposer avec facilité dans la phase à élimination directe.

La « Golden Team », comme on appelait l’équipe hongroise, a battu le Brésil et l’Uruguay en quart de finale et en demi-finale, 4-2. La finale se jouerait contre l’Allemagne, qui était dans le même groupe au tour précédent. Mais lors de la revanche germanique, il y a une surprise : l’Allemagne gagne 3-2 et devient championne.

Cette finale est encore considérée, à ce jour, comme l’une des plus surprenantes de la Coupe du monde, car la Hongrie était devenue la grande favorite pour le titre, en raison de sa puissante attaque. Ils ont marqué 27 buts en cinq matches lors de la Coupe du monde de la FIFA 1954, soit la meilleure moyenne de buts (5,2) pour une seule équipe dans l’histoire.

La campagne du Brésil

Consultez la liste ci-dessous pour connaître les performances du Brésil lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1954.

  • Brésil 5-0 Mexique (phase de groupe) ;
  • Brésil 1-1 Yougoslavie (phase de groupe) ;
  • Brésil 2-4 Hongrie (quarts de finale).

Le milieu de terrain Didi, connu sous le nom de « Folha Seca » (feuille sèche), faisait déjà partie de cette équipe, qui allait briller lors des deux éditions suivantes de la Coupe du monde.

Faits et curiosités

Voici quelques faits et curiosités concernant la 5ème édition de la Coupe du monde, organisée en Suisse.

  • La défaite de l’Uruguay contre la Hongrie en demi-finale était sa première défaite en Coupe du monde ;
  • C’était la première fois que le Brésil portait des maillots jaunes et des shorts bleus, un ensemble qui est devenu une tradition dans le pays jusqu’à ce jour ;
  • Des années plus tard, il est apparu que les joueurs allemands avaient été dopés pour cette grande finale, avec le soutien de leurs dirigeants. Le match est connu sous le nom de « Miracle de Berne » ;
  • Les Hongrois Kocsis et Puskas ont été les stars de la compétition. Le premier a été le meilleur buteur (11 buts) et le second a été élu meilleur joueur de la compétition par la FIFA ;
  • La meilleure attaque de la Coupe a été celle de la Hongrie (17 buts) et les meilleures défenses ont été celles de l’Uruguay et de l’Autriche (aucun but encaissé) ;
  • La fréquentation moyenne de la compétition était de 32 211 personnes par match.

Autres Articles