Désillusion ! Les favoris qui ont échoué en Coupe du monde

Dans le football, il n'est pas toujours possible d'être favori et de répondre aux attentes.

Dans le football, il n’est pas toujours possible d’être favori et de répondre aux attentes. Combien de fois avons-nous vu de grandes équipes arriver avec des équipes très fortes pour participer à une compétition, puis se faire éliminer très rapidement ? C’est la routine dans le sport le plus populaire du monde.

Et cela ne se produit pas seulement dans les compétitions de clubs. Dans la plus importante épreuve de football de la planète, la Coupe du monde, c’est quelque chose d’extrêmement normal et c’est même devenu une malédiction : existe-t-il une « malédiction des équipes gagnantes » ?

Équipes qui ont déçu en Coupe du monde

Nous, Brésiliens, avons déjà vu de grandes équipes composant la sélection arriver en tant que grands favoris au titre et décevoir énormément. Dans cet article, nous allons rappeler les principaux cas d’équipes fortes qui n’ont pas répondu aux attentes.

Le Brésil en 1966

Le Brésil venait de remporter deux fois la Coupe du monde (1958 et 1962) et s’est rendu à la Coupe du monde 1966 en Angleterre avec une équipe très forte. Même avec Pelé en grande forme, le Brésil n’a pas réussi à sortir d’un groupe comprenant le Portugal, la Bulgarie et la Hongrie.

Le Brésil en 1982

Beaucoup considéraient (et considèrent toujours) que la sélection brésilienne de 1982 était la meilleure jamais réunie dans l’histoire de l’équipe nationale. Le fait d’avoir des stars comme Zico, Falcão et Cerezo n’a toutefois pas suffi à nous faire accéder au deuxième tour du tournoi, après une défaite 3-2 contre l’Italie.

La Colombie en 1994

Pelé a déclaré que la Colombie était le favori pour remporter la Coupe du monde en 1994 après avoir battu l’Argentine 5-0 dans les qualifications. Mais la grande génération du pays sud-américain, qui comptait Rincón et Valderrama, s’est effondrée dès la phase de groupe.

L’Argentine en 2002

L’Argentine avait réalisé la meilleure campagne de qualification sud-américaine de son histoire pour la Coupe du monde 2002, mais malgré cela, ni Batistuta ni Simeone n’ont pu faire franchir à l’équipe la phase de groupe au Japon et en Corée du Sud.

Le Brésil en 2006

Le Brésil de 2006 avait également une grande équipe, qui comprenait le « carré magique » : Kaká, Ronaldinho Gaúcho, Adriano « Imperador » et Ronaldo « Fenômeno ». Cependant, l’équipe a reçu une leçon de football de la part de Zidane et compagnie et s’est inclinée 1-0 contre la France en quart de finale.

La malédiction des équipes gagnantes

Les récents vainqueurs de la Coupe du monde doivent veiller à ne pas se ridiculiser lors de la prochaine édition de la compétition. En effet, il est devenu habituel pour des équipes de remporter le tournoi le plus important du monde, mais de ne pas dépasser la phase de groupe quatre ans plus tard.

Jetez un coup d’œil à certains des cas de cette nouvelle « malédiction » dans le football international.

L’Italie en 2010

L’Italie a remporté la Coupe du monde 2006, en Allemagne, contre la France. Les Européens ont toutefois déçu lors de la Coupe du monde suivante. L’entraîneur Marcello Lippi a laissé de côté des stars, comme Totti, et les Italiens ont chuté en phase de groupe (contre le Paraguay, la Slovaquie et la Nouvelle-Zélande).

L’Espagne en 2014

L’Espagne avait la meilleure génération de son histoire et sortait de son premier titre de champion du monde, remporté lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Mais même Xavi et Iniesta n’ont pas pu faire avancer la « Roja » dans le groupe B (qui comprenait les Pays-Bas, le Chili et l’Australie).

L’Allemagne en 2018

L’Allemagne a remporté haut la main la Coupe du monde 2014 au Brésil et a écrasé le Brésil en demi-finale lors du fameux match 7-1. En 2018, cependant, Neuer et Müller n’ont pas eu le même succès : les germaniques ont chuté dès la phase de groupe (contre la Suède, le Mexique et la Corée du Sud).

La France est-elle en danger en 2022 ?

L’équipe de France part avec la même base du titre 2018, avec des stars comme Mbappé et Pogba et a aussi le renfort de Benzema pour la prochaine Coupe. Mais il est bon de rester vigilant, car les trois dernières équipes gagnantes n’ont pas dépassé la phase des poules lors de la Coupe du monde suivante.

Soyez au courant de tout ce qui concerne la Coupe du Monde et l’équipe brésilienne ici sur Sambafoot !

Autres Articles