Footballeurs Brésiliens qui jouent pour d’autres Sélections nationales

Retrouvez tous les Brazucas qui ont porté le maillot d'autres sélections nationales et ceux qui portent leurs sélections à travers le monde.

Ceux qui ont suivi le Coupe d’Europe 2020 ont pu voir que plusieurs joueurs nés au Brésil défendaient les couleurs de nations européennes. Cela a notamment été le cas du milieu de terrain Jorginho, de Chelsea, vainqueur de l’Euro 2020 avec l’Italie et élu meilleur joueur de la compétition. Le joueur de Chelsea, naturalisé italien, est né Brésilien.

Avec la Coupe du monde 2022 qui s’annonce cette année, les fans de football auront à nouveau la même question : est-ce qu’il ne serait pas Brésilien, lui ? Bref rappel des cas les plus emblématiques.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections Européennes

Allemagne

L’ancien joueur Karl Hansen a sans doute été le premier Brésilien à jouer en Europe. Né à Porto Alegre, il a joué pour le club allemand d’Altona et la Nationalmannschaft entre 1910 et 1911.

L’attaquant Cacau, révélé par le Nacional-SP en 1997, a lui joué à Stuttgart entre 2003 et 2011 et a participé la Coupe du monde 2010 avec la sélection allemande. Kevin Kuranyi a été formé au Serrano-RJ avant d’être transféré à Schalke 04 où il a évolué entre 2005 et 2010. Le Carioca avait participé aux Euros 2004 et 2008 pour l’Allemagne.

L’ailier gauche Oliver Batista Meier (20 ans) a une mère originaire du Ceará et a joué dans des équipes de jeunes d’Allemagne. Il a été repéré par le Bayern en 2020 et attend avec impatience d’être appelé dans l’équipe de Bundesliga. Il joue actuellement pour le Dynamo Dresden.

Autriche

Le défenseur Luan, du club grec Ionikos, a joué pendant cinq ans en Autriche et des rumeurs le faisaient partir en sélection nationale lorsqu’il jouait pour St. Polten, entre 2018 et 2021.

Le milieu de terrain Adrianinho, qui a joué pour Ponte Preta et Corinthians entre 1998 et 2004, a été naturalisé Autrichien en raison de parents nés dans le pays, mais n’avait jamais été appelé en sélection.

Azerbaïdjan

Le milieu de terrain offensif Richard Almeida a été révélé par Santo André en 2009, mais évolue dans le football azerbaïdjanais depuis 2012. Le joueur, actuellement à Qarabag, fait partie de la sélection azérie depuis sa naturalisation en 2017.

Belgique

L’ancien attaquant de Maranhão, Luís Oliveira, n’a jamais joué professionnellement au Brésil. Il a été transféré par le club belge d’Anderlecht, en 1985, alors qu’il jouait encore dans les catégories de jeunes de Tupan-MA. Grâce à ses performances en championnat, il a été appelé à plusieurs reprises en équipe nationale entre 1992 et 1999, et a même participé à la Coupe du monde 1998 avec la Belgique.

Fils d’une mère brésilienne, les joueurs Gabriel et Laurent Lemoine, âgés respectivement de 20 et 23 ans, ont joué dans les équipes de jeunes de la Belgique. Le premier est un attaquant de Hartsberg (Autriche) et le second, un défenseur de Lommel (Belgique) et tous deux espèrent un jour être convoqués chez les Diables rouges.

Bulgarie

L’arrière-droit Cicinho, formé à Remo, est arrivé au club de Ludogorets en 2015. Depuis lors, il a été un des meilleurs joueurs du championnat local et a été appelé en équipe nationale bulgare depuis 2020.

Croatie

Les attaquants Eduardo da Silva et Sammir ont joué la Coupe du monde 2014 avec la Croatie. Eduardo avait été transféré par le Dynamo Zagreb alors qu’il jouait encore avec les jeunes de Nova Kennedy-RJ en 1999. Ses performances en championnat de Croatie lui avaient valu d’être transféré à Arsenal en 2007. Il a fait un bref passage à Flamengo entre 2014 et 2015. Sammir avait été révélé par l’Athletico-PR en 2004 et a été un des leaders du Dynamo Zagreb de 2007 à 2017.

Espagne

La Roja est une des sélections qui a accueilli le plus de Brazucas. Marcos Senna, qui a joué pour les Corinthians entre 1999 et 2000, a même participé à la Coupe du monde 2006 pour l’Espagne et il est devenu une idole à Villarreal entre 2002 et 2013.

Diego Costa, champion du Brésil et de la Coupe du Brésil avec l’Atlético-MG en 2021, a joué pour l’Espagne lors des Coupes du monde 2014 et 2018. Il a longtemps joué à l’Atlético de Madrid, plus exactement de 2010 à 2014 puis de 2018 à 2020.

Thiago Alcantara de Liverpool, et Rodrigo Moreno de Leeds, avaient fait partie de la sélection espagnole pour la Coupe du monde 2018 et pourraient figurer dans la liste de cette année. Lucas de Vega, originaire de Ceará, est actuellement à la Masia et pourrait rejoindre les rangs de la Roja ces prochaines années.

Italie

La Nazionale est avec la Roja la sélection à avoir accueilli le plus de Brazucas. Filó a remporté la Coupe du monde dès 1934 dans l’équipe de Giampiero Combi. Angelo Sormani et Mazzola ont participé à la Coupe du monde de 1962. Thiago Motta a lui participé à la Coupe du monde 2014 sous les couleurs de l’Italie.

Jorginho (Chelsea), Emerson Palmieri (Lyon) et Rafael Tolói (Atalanta) ont remporté l’Euro 2020 avec la sélection italienne et pourraient être rappelé en sélection si l’Italie parvient à se qualifier à la Coupe du monde 2022.

Pologne

Le défenseur Thiago Cionek a été formé à Cuiabá. Il s’est fait connaître au Jagiellonia Białystok entre 2008 et 2012 où il a gagné sa place en sélection polonaise. Il joue désormais pour la Reggina en Italie et compte 21 sélections avec les Biało-czerwoni dont la Coupe du monde 2018.

Portugal

Certainement LE pays qui a compté le plus de joueurs nés au Brésil : Deco a participé à la Coupe du monde 2006, Pepe aux éditions 2010, 2014 et 2018, mais aussi Liédson en 2010. Bruno Alves, né au Portugal d’un père brésilien, a participé à la Coupe du monde 2018.

Les attaquants Matheus Nunes (Sporting), Rony Lopes (Olympiacos) et Marcos Paulo (Famalicão) sont les prochains Brésiliens qui pourraient surprendre et faire partie de la liste des joueurs portugais pour la Coupe du monde 2022, s’ils se qualifient.

Russie

Mário Fernandes, formé à Grêmio, joue pour le CSKA Moscou depuis 2012. L’arrière-droit avait participé à la Coupe du monde de 2018 « à domicile ». Le gardien de but du Lokomotiv Moscou, Guilherme Marinato, a été appelé à plusieurs reprises dans l’équipe nationale russe. Formé à l’Athletico-PR en 2003, il est dans le club de la capitale russe depuis 2007.

Turquie

Marco « Mehmet » Aurelio a été formé au Flamengo. Le milieu de terrain a marqué l’histoire du football turc, où il a joué pendant huit ans. Il est devenu l’idole de Fenerbahçe, le club pour lequel il a joué entre 2003 et 2008. Il a même été demi-finaliste de l’Euro 2008 avec la Turquie.

Ukraine

Marlos a débuté sa carrière à São Paulo entre 2009 et 2011. Désormais sans club, il a été un des piliers du Shakhtar où il a évolué entre 2014 et 2021. Il faisait partie de la sélection ukrainienne à la Coupe d’Europe 2020.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Amérique du Sud

Argentine

Aarón Wergifker est né au Brésil en 1914 alors que ses parents faisaient escale sur le chemin de l’Argentine. Il est devenu l’une des plus grandes idoles de River Plate, où il a joué entre 1932 et 1941. Il a même joué pour l’équipe nationale des Hermanos en 1934. C’est le seul joueur ayant la nationalité brésilienne à avoir fait partie de la sélection argentine.

Bolivie

Marcelo Moreno est né en Bolivie d’un père brésilien. Il s’est fait connaître lors de son passage au Cruzeiro en 2007, 2008, 2014 et de nouveau depuis 2020. Il est considéré comme le meilleur joueur du football bolivien. Il est également le capitaine et le meilleur buteur (28 buts) de l’histoire de l’équipe sud-américaine.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Amérique du Sud

Costa Rica

Alexandre Guimarães, 62 ans, avait déménagé au Costa Rica à l’âge de 11 ans avec ses parents. Il y est devenu un joueur célèbre et a participé à la Coupe du monde 1990 avec la sélection. Son fils Celso Borges a d’ailleurs suivi ses traces. Le milieu offensif de La Corogne (Espagne) a participé à la Coupe du monde 2018 et devrait également être de la prochaine édition si son pays se qualifie, ce qui s’annonce compliqué.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Amérique du Nord

États-Unis

Benny Feilhaber est né à Rio de Janeiro en 1985, mais a déménagé aux États-Unis à l’âge de 6 ans à peine. Le milieu de terrain offensif du Sporting Kansas City a participé à la Coupe du monde 2010 avec l’équipe nationale américaine.

Mexique

Giovani et Jonathan dos Santos ont participé à la Coupe du monde 2018 avec l’équipe nationale mexicaine et leurs parents sont Brésiliens. Les milieux de terrain de 32 et 31 ans, respectivement, devraient être présents à la Coupe 2022. Giovani jouait avec l’América jusqu’à la fin de l’année dernière. Jonathan est lui expatrié au Los Angeles Galaxy.

Les Brésiliens Zaguinho (1994 et 1998) et Sinha (2006) sont les autres Brésiliens qui ont joué pour l’équipe Azteca en Coupe du monde.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Afrique

Guinée Équatoriale

L’attaquant Jônatas Obina, qui a fait un bref passage à l’Atlético-MG en 2011, a la double nationalité. L’équipe nationale de Guinée équatoriale s’en était souvenu et il avait été appelé en sélection en 2013. Formé par Barra-MT en 2006, il a joué la saison 2021 pour Passo Fundo-RS, à l’âge de 36 ans et ne participe pas à la CAN 2022.

Lybie

L’attaquant Metheus Henrique a joué à Bahia et Figueirense, mais c’est en Libye qu’il est devenu une star. Il s’est distingué à Asswehly et se trouve aujourd’hui à Al Madina, deux clubs du pays d’Afrique du Nord. Il espère être appelé dans l’équipe nationale libyenne dans les prochains mois.

Togo

Le milieu de terrain Hamilton, qui a joué pour Sergipe, a été appelé dans l’équipe du Togo en 2003 à la demande du sélectionneur brésilien Antonio Dumas. Il ne s’est présenté qu’une seule fois sur le terrain pour le pays africain. Il a pris sa retraite du football en 2017, à l’âge de 37 ans.

Tunisie

Le milieu de terrain Clayton a participé aux Coupes du Monde 1998 et 2002 avec la Tunisie. Formé au Moto Clube-RO en 1993, il est passé à l’Étoile du Sahel en 1995 où il s’est fait connaître et a obtenu ses premières sélections.

Francileudo Santos est parti du Brésil après avoir été formé chez les jeunes de Sampaio Correa-MA. Il avait été transféré au Standard de Liège (Belgique) en 1998, mais c’est à l’Étoile du Sahel qu’il a connu sa meilleure période. Il a été naturalisé tunisien et a participé à la Coupe du monde 2006 avec l’équipe nationale.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Asie

Qatar

Emerson Sheik, l’idole de Corinthians, avait été appelé par l’équipe nationale du Qatar en 2008 après ses performances à Al Sadd. Rodrigo Tabata, qui a joué pour Santos entre 2006 et 2008, a été appelé par l’équipe nationale du Qatar entre 2015 et 2017. Il joue pour le même club où Emerson s’était fait connaître.

Chine

Elkeson (ex-Botafogo), Alan (ex-Fluminense), Fernandinho (ex-Flamengo) et Aloísio (ex-São Paulo) se sont fait remarquer en Chine ces dernières saisons et ont récemment été appelés par l’équipe nationale. Ils pourraient participer à la Coupe du monde 2022 si la Chine se qualifie, mais l’équipe est actuellement dans une situation compliquée : 5ème d’un groupe de 6 équipes et largement derrière l’Arabie Saoudite, le Japon et l’Australie.

Émirats Arabes Unis

Fabio Lima, l’attaquant d’Al Wasl depuis 2014, a été formé à l’Icasa-CE en 2011. Il a marqué tellement de buts qu’il a été appelé par l’équipe nationale du pays en 2020. Il a marqué 133 buts en 173 matchs jusqu’à présent.

L’attaquant Caio Canedo, qui a joué pour Botafogo entre 2009 et 2012, joue actuellement à Al Ain et est régulièrement sélectionné depuis 2020.

Japon

Wagner Lopes a participé à la Coupe du monde 1998 avec le Japon. Il avait joué pour São Paulo entre 1985 et 1987, avant de passer le reste de sa carrière en Orient. Alex Santos, un milieu de terrain qui a joué pour le Japon lors des Coupes du monde 2002 et 2006, a joué pour le Grêmio Maringá en 1993 avant d’être vendu au Meitoku Gijuku. Tulio Tanaka a lui disputé la Coupe du monde 2010. Il avait été transféré par Mirassol à Shibuya en 1997 et avait terminé sa carrière au « Pays du soleil levant ».

Timor oriental

Alan Leandro a été transféré par Rio Preto-SP à Dili United, du Timor oriental, en 2012. Lors de sa toute première année dans le pays, il a été appelé dans l’équipe locale de l’époque, où il avait joué 4 matchs et marqué 3 buts.

Joueurs Brésiliens dans les Sélections d’Océanie

Australie

Pour finir notre tour du monde des Brésiliens évoluant sous « pavillon étranger », Cássio, ancien arrière de Flamengo, club dans lequel il a évolué entre 2000 et 2004, s’était fait naturalisé australien pour tenter de disputer la Coupe du monde 2014.

Cela n’a finalement pas eu lieu et il a joué pour Adelaïde FC de 2007 à 2014. Il été élu meilleur joueur brésilien de l’histoire du football australien par le magazine « FourFourTwo », en 2011.

Autres Articles