São Paulo perd 4-2 en Libertadores contre le LDU Quito

Défaite sévère et méritée pour le club de l’ouest de São Paulo. Mené déjà 3-0 à la mi-temps, les hommes de Fernando Diniz se compliquent la tâche et la qualification en phase finale parait très compromise.
São Paulo Futebol Clube x LDU Conmebol Libertadores 2020
© Staff Images / CONMEBOL

Avec cette deuxième défaite, le Tricolor Paulista reste bloqué à la troisième place du groupe D. On retiendra que le match nul concédé la semaine dernière contre River Plate pèsera lourd.   

Avec une charnière centrale jeune et peu expérimentée en Copa Libertadores, le club de Raí continue à faire confiance à sa jeunesse.

En Équateur, Diego et Léo étaient titulaires en défense centrale à 21 et 24 ans, sur le côté gauche, Igor Vinícius, 23 ans. Les 3 joueurs comptaient ensemble 7 matchs de Copa Libertadores dans leur carrière.   

Le match avait pourtant bien commencé pour les Paulinhos et c’est le but de Martínez Borja à la 20ème minute qui a fait exploser le collectif pauliste. À la 35ème minute, Igor Gomes et Hernanes n’arrivaient pas à sortir le ballon en relance courte et se faisaient voler la balle par Jhojan Julio pour le deuxième but équatorien. En fin de première mi-temps, Jhojan Julio inscrira son doublé en recevant le ballon libre de tout marquage à 10 mètres des buts de Tiago Volpi, dépité. 

3-0 à la mi-temps sur des erreurs de débutant, le coup est rude pour les Paulinhos mais mérité au vu des faiblesses tactiques impardonnables à ce niveau de la compétition. 

En deuxième mi-temps, Fernando Diniz fera entrer Paulinho Bóia et Brenner. Le premier passera le ballon au second pour réduire le score à la 60ème minute et le joueur de 20 ans passera le col en marquant le premier but de sa carrière en Copa Libertadores. À la 76ème minute Billy Arce marquera le 4ème but des locaux d’un tir magnifique sur une passe de Jhojan Julio. Santiago Tréllez, entré à la 72ème permettra au SPFC de ne pas être trop ridicule et de terminer le match à 4-2. 

Avec 2 buts et une passe décisive, Jhojan Julio a marqué un grand coup du haut de ses 22 ans. Pour le SPFC, la qualification est désormais improbable, il faudrait absolument gagner contre le leader River Plate en Argentine le 30 septembre et même avec cette victoire, le Tricolor n’aurait plus son destin en mains.   

Commentaires

Icone Gris Ballon Comentaire
0