Santos perd 0-2 à Fortaleza

Alignant encore une fois son équipe B, le Peixe se fait distancer en Série A et occupe désormais la 9ème place. Fortaleza est 14ème et peut espérer se maintenir.
SFC X FEC
© Ivan Storti / Santos

Buts : Juninho (48’ P) et Wellington Paulista (66’).

Cette saison, Santos ne s’est jamais vraiment intéressé au championnat. En grandes difficultés financières, le club voulait de l’argent liquide, et rapidement. Pour cela, le club a favorisé les coupes.

Éliminé de la Coupe du Brésil en huitièmes de finale, Santos a tout donné pour la Copa Libertadores. Le miracle de 2020 a permis aux joueurs du Peixe de se retrouver en finale contre Palmeiras au Maracanã le 30 janvier.

Comme contre São Paulo, Cuca alignait donc une équipe bis sans son quatuor Kaio Jorge – Marinho -Soteldo et Diego Pituca.

La première mi-temps est pauvre en occasion de but.

Santos obtient un pénalty pour une main céarense dans la surface mais Felipe Alves se détendait bien sur sa gauche et arrête le tir de Jean Mota.

En début de deuxième mi-temps, c’est au tour de Madson de commettre une faute dans sa surface et Juninho ne tremble pas au moment fatidique (48’ 1-0).

Bien organisés et jouant en contre-attaques, Fortaleza aura les meilleures occasions avec David qui rate son face à face avec João Paulo et envoie son ballon sur le poteau (59’).

C’est Wellington Paulista qui marquera le deuxième but d’un ballon piqué.

Grâce à cette victoire, Fortaleza a 3 points d’avance sur la zone de relégation.

Avant de disputer la finale de Copa Libertadores, Santos doit encore affronter Goiás (24 janvier) et l’Atlético Mineiro (26 janvier).

Fortaleza (4-4-2) : Felipe Alves, Gabriel Dias, Paulão, Jackson, Carlinhos, Felipe (74’ Tinga), Juninho (89’ Derley), Mariano Vázquez (61’ Wellington Paulista), Osvaldo (61’ Yuri César), Romarinho (74’ Ronald), David.

Santos (4-1-4-1) : João Paulo, Madson, Laércio, Luiz Felipe, Felipe Jonatan, Sandry, Guilherme Nunes (80’ Tailson), Jean Mota (63’ Lucas Lourenço), Lucas Braga (83’ Ângelo), Marcos Leonardo (63’ Bruno Marques), Arthur Gomes (80’ Wagner Leonardo).