L’ex-président du Cruzeiro sous le coup d’une expulsion

Wagner Antônio Pires de Sá est accusé de plusieurs chefs d'accusation par la justice brésilienne et le comité d'éthique du club mineiro a décidé d'ouvrir un processus d'exclusion.

Le Cruzeiro est le club emblématique de la ville de Belo Horizonte avec l’Atlético Mineiro et l’América-MG. La relégation catastrophique de Cruzeiro en Série B en 2019 a été la première de l’histoire du club qui avait participé à tous les championnats de première division nationale depuis sa création.

En plus de la relégation, des troubles entre les supporters et la direction avait conduit à un retrait de points et le club avait même failli être relégué en Série C la saison dernière.

Après le renvoi de Mano Menezes en août 2019, le club a connu 9 entraineurs en deux ans : Rogério Ceni, Abel Braga, Adílson Batista, Enderson Moreira, Ney Franco, Luiz Felipe Scolari, Célio Lúcio, Felipe Conceição et Mozart (homonyme du pianiste autrichien).

En moyenne un entraineur ne reste pas plus de 10 semaines à Cruzeiro depuis 2019. Que s’est-il passé pour que ce club aux 4 championnats brésiliens, 6 coupes du Brésil et 2 Coupe Libertadores s’écroule si vite ?

Comment fonctionnent les clubs de foot au Brésil

Contrairement à la France, les clubs de foot brésiliens sont majoritairement des associations composées de Sócios. Une réforme récente a autorisé les clubs à adopter le même statut que les clubs de football français mais la majorité des clubs restent des clubs de Sócios.

Des élections ont lieu régulièrement pour renouveler le président et le conseil d’administration du club. Cruzeiro a par exemple plus de 43 000 Sócios dont une certaine partie paie plus cher pour avoir le droit de vote aux élections.

C’est dans ce contexte que Wagner Pires avait été élu en 2017 pour un mandat de 3 ans. La Raposa a remporté la Coupe du Brésil en 2017 et 2018 mais la situation financière du club s’était rapidement détériorée et des dizaines de millions de réaux ont disparu des caisses d’un club endetté désormais à hauteur d’un milliard de réaux (150 millions d’euros), beaucoup pour un club de deuxième division.

Plusieurs responsables de l’époque sont sous le coup d’une enquête de la justice pour détournement de fonds et usage de faux dont l’ex-président Wagner, le vice-président du Football Itair Machado et Sérgio Nonata, ex-directeur général du club.

C’est dans ce contexte que le Comité d’éthique du club a donné 10 jours à Wagner Pires pour se défendre avant de lancer sa procédure d’expulsion du Cruzeiro.

Autres Articles

Jan 25, 2021
Ballon Commentaire 0
L'ancien entraineur de la Seleção et de Grêmio ou encore Palmeiras a annoncé son départ de Cruzeiro.