Grêmio gagne contre la lanterne rouge Goiás 2-1

Victoire logique pour les Gaúchos qui ont remporté 10 de leur dernier 12 matchs, l'enGrêmiage.
Grêmio x Goias - Brasileirão 20 - 30/11
© Lucas Uebel / Grêmio

Ce match en retard de la 6ème journée aurait dû être disputé en août et cela aurait pu tout changer pour Goiás.

Dans un univers parallèle, Goiás n’aurait pas affronté le Grêmio d’aujourd’hui, celui qui engrange les points à toute vitesse.

En août, Grêmio sortait d’un match nul à la 5ème journée contre Vasco (aujourd’hui relégable) avant de perdre contre Sport Recife (presque relégable) à la 7ème journée.

Goiás, en août, comptait déjà un match de retard, celui de la première journée contre le SPFC, alors en crise.

Avec ces deux matchs de retard, l’équipe était à la dernière place du Brasileirão et allait y rester jusqu’à aujourd’hui.

En août, Grêmio sortait d’un match nul à la 5ème journée contre Vasco (aujourd’hui relégable) avant de perdre contre Sport Recife (presque relégable) à la 7ème journée.

Goiás, en août, comptait déjà un match de retard, celui de la première journée contre le SPFC, alors en crise. Avec ces deux matchs de retard, l’équipe était à la dernière place du Brasileirão et allait y rester jusqu’à aujourd’hui.

Comble de l’ironie, c’est le gardien héro de Goiás, Monsieur Tadeu qui provoquait le premier but. Sur une passe de sa défense, le gardien de Goiás dégage directement sur Jean Pyerre, un des meilleur joueur grêmista qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score du plat du pied.

En deuxième mi-temps, Maicon marquait sur un centre de Luiz Fernando.

Goiás réduira l’écart avec João Marcos qui profitait d’un mauvais alignement de la défense de Grêmio pour inscrire le premier but de sa carrière en professionnel.

Le jeune joueur de 20 ans disputait son deuxième match après être entré contre Fortaleza.

Pour Grêmio, c’est maintenant le match retour des huitièmes de finale avec la réception des Paraguayens de Guaraní le 3 décembre.

Goiás doit jouer le match de la première journée de Série A de sa saison le même jour, celui du 9 août, décalé au 3 décembre.

Vous le savez déjà, le SPFC, en crise en août est désormais deuxième du Brasileirão 2020. Le club dirigé par Raí peut même s’emparer de la tête du Brasileirão en cas de victoire sur la lanterne rouge.

Maudit comme Goiás. Grêmio revient à la 7ème place, à 5 points du leader et avec un match en retard contre Flamengo à disputer.

Grêmio (4-2-3-1) : Vanderlei, Victor Ferraz, (75’ Orejuela), Pedro Geromel, Rodrigues, Diogo Barbosa, Maicon (75’ Lucas Silva), Matheus Henrique, Jean Pyerre, Luiz Fernando (78’ Everton), Diego Souza (74’ Churín), Ferreira (63’ Pepê).

Goiás (4-2-3-1) : Tadeu, Taylon, (46’ Heron), David Duarte, Fábio Sanches, Jefferson, Breno, Ariel Cabral, Miguel Figueira (82’ Henrique Lordelo), Shaylon (67’ João Marcos), Keko (46’ Rodrigues), Fernandão (46’ Rafael Moura).

Commentaires

Balon Commentaire
0