Coupe du monde des clubs : Qu’attendre de Palmeiras ?

Les Brésiliens entreront dans le tournoi le 7 février et affronteront Tigres en demi-finale au Qatar. L'autre demi-finale verra le Bayern affronter les Égyptiens d'Al Ahly le 8 février.
Palmeiras x Santos - Libertadores (30/01/2021)
© Cesar Greco / Palmeiras

Palmeiras a remporté la Copa Libertadores 2021 contre Santos le 30 janvier, ce qui lui a permis de valider son billet pour un départ immédiat au Qatar et la Coupe du monde des clubs Fifa.

“Qui n’a pas de titre de champions du monde ?”

Cette phrase bien connue au Brésil est la hantise des supporters de Palmeiras. Le Verdão (le “grand vert”) est l’équipe qui a gagné le plus de titre de champion du Brésil (10) mais n’avait gagné jusqu’à présent qu’une seule Copa Libertadores.

Pas de titre mondial pour Palmeiras alors que São Paulo en a remporté 3 (1992, 1993, 2005), Corinthians 2 (2000 et 2012), Santos 2 (1962, 1963) et Grêmio, Flamengo et l’Internacional un chacun.

Oui, 6 clubs brésiliens ont été champion du monde sauf…l’équipe qui se prétend être la meilleure du pays.

Palmeiras contre Tigres

Sur le papier, l’équipe d’Abel Ferreira parait favorite même si les sites de paris en ligne ont tendance à faire baisser sa côte au fur et à mesure que le match avance.

Abel Ferreira a eu l’occasion d’observer la victoire des coéquipiers de Gignac contre les Coréens d’Ulsan.

Selon Galvão Bueno, la “lenteur mexicaine” était voulue par l’entraineur brésilien de Tigres, Ricardo Ferretti pour casser le rythme de la partie.

Le Palmeiras d’Abel Ferreira aime attaquer avec 5 joueurs. Il dispose de Rony, Luiz Adriano et Gabriel Veron capables d’évoluer aux postes les plus avancés

La “deuxième vague” offensive composée de Raphael Vega, Willian “Bigode” (William “moustache”), Gabriel Menino ou de Zé Rafael est susceptible de finaliser l’action de but.

Parmis les meilleurs buteurs du club, on retrouve d’ailleurs en premier le milieu offensif Raphael Veiga (11 buts) mais aussi Willian “Bigode”.

L’avantage d’Abel Ferreira est qu’il a su changer plusieurs fois de stratégie et qu’il a déjà un plan en tête.

Palmeiras contre Bayern Munich

Fait amusant : les deux équipes jouent dans des stades sponsorisés par la société d’assurance allemande Allianz. : Allianz Parque pour Palmeiras et Allianz Arena pour le Bayern Munich.

Les similitudes ne s’arrêtent pas là. Les deux clubs sont financièrement sains et n’ont pas besoin de vendre leurs joueurs.

Contre le PSG et contre Santos, le Bayern Munich et Palmeiras possédaient peut-être moins de talents mais les deux équipes ont réussi à l’emporter grâce à une condition physique irréprochable et leur organisation tactique.

Palmeiras parait tout de même très loin en termes de talent et seul Patrick de Paula peut rivaliser en valeur de transfert avec les internationaux du Bayern Munich.

En cas de finale entre les deux équipes, le Bayern serait évidemment favori sur les sites de paris mais Palmeiras à lui une mission à remplir.

Les Porcos doivent gagner au Qatar pour mettre fin à 60 ans de moqueries sur l’équipe qui n’a jamais gagné de coupe du monde des clubs.