Belle nuit madrilène

Le Real de Madrid semble avoir fait un grand pas dans la course au titre de champion d’Espagne, en s’imposant 4-2 face au Celta Vigo, alors que Valence son poursuivant immédiat s’était incliné quelques minutes auparavant 2-1 sur la pelouse de l’ Espanyol de Barcelone, et compte désormais huit points d’avance à l’issue de cette […]

Le Real de Madrid semble avoir fait un grand pas dans la course au titre de champion d’Espagne, en s’imposant 4-2 face au Celta Vigo, alors que Valence son poursuivant immédiat s’était incliné quelques minutes auparavant 2-1 sur la pelouse de l’ Espanyol de Barcelone, et compte désormais huit points d’avance à l’issue de cette 26ème journée.

Une rencontre jouée dans un stade Santiago Bernabeu où s’étaient massés un peu plus de 75.000 spectateurs pour voir leur protégés s’imposés face au 16ème de la Liga, mais une rencontre qui ne fût pas si facile, puisque se sont les hommes de Radomir Antic qui se montrèrent les plus entreprenant dès l’entame du match avec deux actions menées par Milosevic et Ilic qui inquiétèrent Casillas, bousculèrent les madrilènes qui se firent surprendre à la 18ème minute par un but inscrit par Ilic, une ouverture du score amplement méritée tant les joueurs du Celta dominaient, les socios du Real attendaient une réaction mais les madrilènes ne se montrèrent guère à l’aise le reste de cette première mi-temps sifflée sur ce score de 1-0.
Mais durant cette seconde période les hommes de Carlos Queiroz surent réagirent très vite et c’est une nouvelle fois par Ronaldo qui à la 55′ minute reprenait une balle mal repoussée par Pinto le portier du Celta pour inscrire le but égalisateur son 22ème depuis le début de saison.

Un but qui allait redonner de l’allant à cette équipe madrilène qui en avait singulièrement manquée lors de la première période, et à la 64′ minute c’est Zidane qui donnait enfin l’avantage, cette fois la machine madrilène était lancée et à la 71ème minute Figo trompait d’un joli tir croisé Pinto. Les joueurs du Celta à ce moment précis accusèrent le coup mais ne baissaient pas les bras pour autant et se relancèrent tardivement à la 90′ minute avec ce but de Milosevic qui donnait sans doute des regrets, des regrets bien vite ôtés puisque dans la même minute Zidane inscrivait le quatrième but madrilène son second de la partie. C’est sur ce score que l’arbitre siffla la fin de la rencontre qui permet ainsi aux madrilènes de voir le titre de champion d’Espagne se rapprocher de plus en plus à douze journées de la fin.

Autres Articles