Tournoi Pré-Olympique: Cruelle désilllusion

Tout comme en 1992 pour les Jeux de Barcelone, le Brésil ne s’est pas qualifié pour Athènes battu hier soir lors de la dernière rencontre 1-0 par le Paraguay, but inscrit à la 32′ minutes par De Vaca. Hier dans un stade Sausalito de Viña del Mar, là où il y a quarante huit heures […]

Tout comme en 1992 pour les Jeux de Barcelone, le Brésil ne s’est pas qualifié pour Athènes battu hier soir lors de la dernière rencontre 1-0 par le Paraguay, but inscrit à la 32′ minutes par De Vaca.

Hier dans un stade Sausalito de Viña del Mar, là où il y a quarante huit heures la seleção s’était imposée 3-1 face au Chili, et qui jouait sa qualification face au Paraguay qui venait de s’incliner 2-1 face à l’Argentine. Une rencontre où les brésiliens partaient pourtant favoris puisqu’ils avaient battus cette équipe paraguayenne 3-0 lors du premier tour et qu’il suffisait d’un résultat nul pour accompagner l’Argentine l’été prochain en Grèce, en revanche les paraguayens n’avaient pas d’autres choix que de l’emporter pour se qualifier.

Les brésiliens privés pour cette dernière rencontre de Maicon et Fabio Rochembach suspendus, mais qui pouvait compter sur Gomes un moment incertain se ressentant d’une douleur au genou, une rencontre où les brésiliens pressèrent leurs adversaires lesquels repoussaient toutes les tentatives auriverdes, et tout comme face à l’Argentine les paraguayens sur l’une des rares attaques ouvrirent le score par De Vaca à la 32′ minutes qui marquait de la tête. Après cette ouverture du score les brésiliens n’avaient d’autres solutions que d’attaquer pour refaire leur handicap, pour se faire Ricardo Gomes fit entrer Adailton à la place de Marcel, mais le score n’évoluera pas et l’arbitre de la rencontre l’uruguayen M. Gustavo Mendez, renvoyait les deux équipes aux vestiaires avec cet avantage de 1-0 en faveur des paraguayens.

De retour des vestiaires Dagoberto avait remplacé Paulo Almeida pour étoffer un peu plus l’attaque brésilienne lequel Dagoberto faillit réduire le score mais la balle passa de peu à côté du but de Barreto, quelques minutes plus tard Diego céda sa place à Nilmar, les brésiliens se ruaient alors à l’attaque et Dudu Cearense à la 86′ minutes faillit à son tour réduire le score, en fin de rencontre Edu Dracena fût expulsé à la 90′ minutes. Puis l’arbitre siffla la fin de la rencontre à l’issue de laquelle les paraguayens pouvaient laisser éclater leur joie, eux que personnes n’attendaient, de l’autre des brésiliens assommés et qui prenaient conscience qu’ils venaient de passer à côté d’une qualification qui pourtant leur tendait les bras. Ricardo Gomes assumait l’entière responsabilité de cette élimination et surtout de ce tournoi où la seleção fût inconstante tout au long de ce tournoi seul lot de consolation et c’est un paradoxe le Brésil fini avec la meilleure défense cinq buts encaissés.

Maintenant il reste à tirer les conclusions de cet échec et de se mettre au travail pour préparer l’avenir.

Le Brésil s’était présenté dans la composition suivante:

Gomes, Alex, Edu Dracena, Paulo Almeida (Dagoberto), Elano, Diego (Nilmar), Robinho, Wendell, Dudu Cearense, Daniel Carvalho et Marcel (Adailton).

Autres Articles