Coupe du Monde des-17: Un Brésil dominateur

Aujourd’hui en début d’après-midi avait lieu au stade Kupittaa de Turku le quart de finale qui opposait le Brésil aux Etats Unis, a priori une rencontre à la portée de la seleção qui jusque là avait éffectué un bon parcours avec un match nul et deux victoires, face à eux des américains qui eux aussi […]

Aujourd’hui en début d’après-midi avait lieu au stade Kupittaa de Turku le quart de finale qui opposait le Brésil aux Etats Unis, a priori une rencontre à la portée de la seleção qui jusque là avait éffectué un bon parcours avec un match nul et deux victoires, face à eux des américains qui eux aussi étaient à créditer d’une bonne première phase avec deux victoires pour une défaite et qui se présentaient en outsider capable pourquoi pas de battre le Brésil de Marcos Paqueta et se qualifier ainsi pour la demi-finale mais il en fût tout autrement et se sont les brésiliens favoris de cette rencontre qui au final se sont imposés logiquement sur un score de 3 à 0 au cours d’une rencontre où dès l’entame de la partie les auriverdes prirent la direction du jeu mais sans pour autant trouver le chemin des filets de Phil Marfuggi et si bien quà la fin du premier quart d’heure le score était toujours de 0 à 0. Le premier tir dangereux de la rencontre fût l’oeuvre d’Arouca qui vit son tir venir fracasser la barre transversale américaine, à la 17′ le Brésil ouvre fort logiquement la marque après que Jonathan eut adressé un centre que repris de la tête Leonardo au point de pénalty, un avantage logique car le pressing brésilien était très fort, Léo faillit doubler la mise à la 21′ lorsqu’il réalisa un joli slalom sur le côté de la défense américaine et adressa un tir qui fût dégagé en corner. Après cette domination brésilienne les équipes éprouvèrent le besoin de souffler et la qualité de jeu s’en ressentit malgré de belles combinaisons brésiliennes enrayées par les américains la mi-temps aprrochait quant à la 42′ sur coup franc João voyait sa frappe une nouvelle fois détournée par Marfuggi mis à rude contribution au cours de cette mi-temps et qui s’achevait sur le score de 1 à 0 en faveur des brésiliens.
A la reprise les américains étaient visiblement revenus avec de réelles intentions et bousculèrent alors cette équipe brésilienne qui jusque là dominait outrageusement et c’est Freddy Adu la petite perle américaine qui d’un joli tir obligeait Bruno a exécuter une belle parade et les américains continuaient a bousculer l’arrière garde brésilienne qui ne pliait pas, et puis comme bien souvent l’équipe qui se découvre pour tenter de réduire la marque se fait prendre en contre et encaisse un but, un but inscrit à la 61′ par Ederson qui après avoir effectué un double passement de jambes pour éliminer son défenseur d’une petite balle loba le portier américain, un but sans doute le plus beau de la compétition et qui donnait aux brésiliens la marge nécessaire pour jouer l’esprit serein et deux minutes plus tard ils enfoncèrent un peu plus le clou avec un troisième but signé Evandro qui reprit au point de pénalty un ballon mal repoussé par Marfuggi et l’expédia sous la barre, Evandro signait le but du glas américain et surtout son quatrième personnel depuis le début de la compétition.Dès lors les brésiliens dominèrent copieusement la fin de la rencontre, Marcos Paqueta opéra quelques changements et Abuda à la 78′ adressa encore un tir qui passa de peu à côté du but américain, mais le score ne bougera plus et le Brésil se qualifiait pour la demi-finale de mercredi où il retrouvera la Colombie auteur d’un bon parcours avec notamment cette écrasante victoire 9 à 1 face à la Finlande, ces mêmes colombiens qui au cours du Championnat d’Amérique du Sud avait battus les auriverdes 1 à 0 , une seleção qui aura certainement à coeur de tenter de prendre une revanche.

Autres Articles