Le club de Rivaldo accusé d’actes racistes contre un joueur de Santos

07/03/2014 1:14
©

Les actes racistes continuent à faire honte dans les stades de football au Brésil. Jeudi soir, à Mogi Mirim, c’est le milieu défensif Arouca qui a été victime d’insultes visant sa couleur de peau après la large victoire 5-2 de son équipe.
Un groupe de quatre personnes a entamé des chants traitant l’athlète de singe.
“C’est mieux de ne pas entendre ce genre de choses et de personnes. Si on peut appeler ces gens des personnes. Aujourd’hui c’est difficile de commenter ces actes, cela n’arrive pas seulement sur les terrains de football. J’espère que des sanctions sévères seront prises car c’est lamentable” a déclaré l’international brésilien pour ESPN.
Mogi Mirim est le club du champion du monde Rivaldo, ex-Ballon d’Or et star du Barça, qui a récemment limogé son entraîneur Ailton Silva pour mauvais résultats.

Commentaires

Icone Gris Ballon Comentaire
0