Pourquoi Andreas Pereira a-t-il choisi le Brésil plutôt que la Belgique pour l’Euro 2024 ?

Malgré n'avoir fait qu'une seule apparition en équipe senior pour le Brésil, ses performances constantes en Premier League le maintiennent dans le regard des sélectionneurs, laissant entrevoir une carrière internationale prometteuse.
par
Karim Sefiani
2024-02-25 17:05:08

Andreas Pereira se distingue non seulement par ses compétences sur le terrain, mais aussi par une décision qui plonge profondément dans son identité et son ambition. Pereira, milieu de terrain de Fulham réputé pour son jeu agile et stratégique, a dû faire un choix décisif entre représenter la Belgique, son lieu de naissance, et le Brésil, sa terre ancestrale, lors des compétitions internationales.

Lire plus : 

++Gros coup pour le Brésil : lé défaite contre l’Argentine les éloigne des JO de Paris 2024

++Dorival Júnior sur Neymar : “Je n’ai aucun problème avec Ney, même avec ce qu’il s’est passé en 2010”

++Dani Alves condamné en Espagne à quatre ans et demi de prison !

Depuis ses débuts dans les ligues de jeunes de Belgique jusqu’à sa décision ultime de jouer pour le Brésil, l’histoire de Pereira est profondément enracinée dans un sentiment d’appartenance qui transcende la simple géographie. Opter pour le Brésil, même avec une voie claire pour mettre en valeur ses talents à l’Euro 2024 avec la Belgique, en dit long sur son attachement émotionnel au Brésil.

“Choisir le Brésil semblait juste”, pourrait-il réfléchir, un clin d’œil aux liens profonds qu’il ressent envers la riche culture du football et l’héritage de sa famille au Brésil.

La seule sélection de Pereira pour le Brésil

Le choix a été influencé par plus que des liens émotionnels. La seule sélection de Pereira pour le Brésil lors d’un match amical contre El Salvador en 2018, conformément aux règles de la FIFA, lui a permis la flexibilité de choisir son allégeance nationale.

En choisissant le Brésil, Pereira ne suit pas seulement son cœur ; il prend une décision calculée pour sa carrière, cherchant à laisser une empreinte significative sur la scène du football international.

Les efforts de la Belgique pour sécuriser Pereira, dirigés par l’entraîneur Domenico Todesco, ont été remarquables. Cependant, le cœur de Pereira était fixé sur le Brésil, une décision qui s’aligne sur son ambition et son potentiel de succès futur dans le football international.

Le choix d’Andreas Pereira montre à quel point l’identité personnelle et les objectifs de carrière sont liés pour les athlètes jouant à l’échelle internationale. Son histoire met en lumière les choix difficiles auxquels font face les joueurs ayant une double nationalité, combinant leurs origines et leurs rêves dans le monde du football.