• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Brésil-Corée du Sud : Tite en délicatesse

Tite et la Seleção sous pression
Mowa press
La Seleção va terminer son année avec une dernière rencontre face à la Corée du Sud où la victoire sera impérative pour les joueurs de Tite, sous pression.

Et de cinq, cinq rencontres à l’issue desquelles, la Seleção n’arrive plus à l’emporter, et ce n’est pas la défaite 1 -0 enregistrée à Riyadh face à l’Argentine de Messi, auteur du seul but de ce superclasico, bien aidé par l’arbitre qui a sifflé le pénalty même si Gabriel Jesus qui a lui aussi bénéficié d’un pénalty, aurait pu sans doute changer la physionomie de cette rencontre hachée de nombreuses fautes, ce qui a grandement nuit à la qualité de cette rencontre.

Quoi qu’il en soit le jeu offert par la Seleção, était insipide, sans éclat, sans imagination, avec des attaquants jamais en mesure de prendre le pas sur les défenseurs argentins qui se sont battus becs et ongles lorsque les auriverdes se présentaient à l’entrée de la surface, l’absence de Neymar ne peut uniquement être le prétexte de ses piètres représentations du dernier vainqueur de la Copa América disputée à la maison et qui a signé sa dernière victoire en ce 7 Juillet 2019 sur la pelouse du Maracanã, face au Pérou 3-1. C’est la dernière victoire brésilienne et cet état de fait commence à faire craindre pour les prochaines échéances qui vont débuter en Mars 2020 avec la phase éliminatoire au prochain mondial de 2022 au Qatar.

Un doute qui trotte dans la tête de Tite, qui procède à chaque rencontre à des essais mais le style et la manière elles restent figées, au grand désespoir des supporters, il va bien falloir que Tite fasse quelque chose ou qu’un électrochoc se produise pour sortir la Seleção de cette torpeur qui l’habite depuis la finale de la Copa América, car faire des essais c’est bien, mais si le reste ne bouge pas cela ne sert à pas grand-chose, lancer de jeunes joueurs pour que ceux-ci se grillent les ailes, cela apporte quoi ? Si ce n’est de voir les caisses de la CBF se remplir au fur et à mesure des rencontres dans des lieux exotiques où les joueurs arrivent plus ou moins fatigués pour jouer des rencontres sans intérêts et qui pour le moment n’auront pas ce que tous les entraineurs de clubs redoutent, la blessure qui va tenir éloigner pour une longue période le joueur, comme Neymar et ses blessures à répétitions face au Qatar juste avant la Copa América et dernièrement celle face au Nigeria où il quitter ses co- équipiers au bout d’un quart d’heure.

Tite doit cogiter sur un changement radical de jeu, car celui proposé depuis plusieurs rencontres n’est pas vraiment concluant, il aura un dernier match à disputer ce mardi à Abu Dhabi, face à la Corée du Sud, qui occupe la 39 ème place du dernier classement Fifa alors que la Seleção va sans doute rester à la troisième place.

La Corée un adversaire pas si facile mais elle non plus n’affiche pas un bilan très reluisant car au cours de ses dernières prestations elle s’est imposée à cinq reprises avec sa dernière victoire, 8 à 0 infligée à la modeste équipe du Sri Lanka en match éliminatoire au prochain mondial, où elle occupe la première place de son groupe devant le Liban, ce dernier l’a tenu en échec mercredi dernier 0 à 0. C’est dire que ce sont deux équipes qui seront à la recherche d’une victoire pour se regonfler le moral et se rassurer avant pour l’un de poursuivre sa phase de qualification et pour l’autre de terminer l’année sur une bonne note avant de rentrer dans le vif sujet du prochain mondial en mars prochain.

Pour contrecarrer les plans de Tite, si ce dernier en a enfin trouvé un, Paulo Bento pourra compter sur des joueurs très mobiles, vifs et pas maladroits dans le dernier geste, avec en tête le joueur de Tottenham, Son, trois buts en Premier League depuis le début de la saison et autant sur les dix dernières sorties de l’équipe coréenne, et Kim l’attaquant de Shanghai Senhua et ses neuf buts, avec les Guerriers de Taegeuk, avec qui il compte quatre réalisations et enfin le troisième attaquant, le Bordelais Ui-Jo trois buts en Ligue 1, en sélection il en compte quatre lors de ses dernières apparitions. Les défenseurs brésiliens sont prévenus, il ne faudra pas sous-estimer cette sélection qui a toutes les armes pour venir à bout d’une Seleção en proie au doute avec en chef de file, Tite, il faudra que les attaquants se montrent enfin et juste dans le dernier geste, pour enfin renouer avec la victoire, car en cas de contre-performance, le retour de Tite à la maison risque d’être des plus compliqué, voir une éviction du poste de sélectionneur.

Les oppositions 

La rencontre de mardi sera la sixième entre les deux formations, le bilan penche en faveur de la Seleção, qui depuis la première rencontre disputée à Séoul le 12 Août 1995 et une courte victoire 1 à 0, but signé Dunga, le Brésil a par la suite enchainé trois autres succès, le 10 Août 1997 à Séoul où la formation dirigée par Zagallo, s’était imposée 1-2 avec des buts inscrits par Ronaldo et le premier de Sonny Anderson, qui évoluait à Monaco, puis le 20 Novembre 2002 toujours à Séoul et une courte victoire 2-3 avec des réalisations de Ronaldo (x2) et de Ronaldinho, joueur du PSG, enfin lors de la dernière opposition le 12 Octobre 2013 à Séoul, le Brésil avait remporté cette rencontre 2 à 0, but de Neymar et Oscar.

L’unique succès coréen fût accompli le 28 Mars 1999 à Séoul avec un succès 1 à 0, but inscrit à la 90’ minute, par Kim-Do Hoon, joueur à l’époque au club japonais du Vissel Kobe. Le Brésil qui a inscrit au cours de ces quatre rencontres, 8 buts et en a concédé dans le même temps, 4.

Alors cette rencontre se présente comme indécises même si le bilan est favorable aux brésiliens, rien n’est moins sûr surtout à la vue des dernières sorties post Copa América, qui n’ont données que des sueurs froides et un goût amer dans la bouche, alors oui il faudra se bouger mais pas de façon désordonnée ou en solitaire, revenir au collectif et que tous les joueurs se sentent concernés, même si ce n’est qu’une nouvelle rencontre amicale, où rien ne pourrait noircir le tableau déjà bien sombre, un succès avec la manière pourrait donc redonner du crédit non seulement aux joueurs mais aussi à Tite qui aura trois à quatre mois pour bien se préparer à la phase éliminatoire de la prochaine Coupe du Monde, qui comme d’habitude s’annoncera longue et indécise pour la remises des billets pour le Qatar.

 
Article précédent

Renan Lodi veut gagner pour Tite

 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top