• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

La Seleção au pays de l’or noir

Mowa press
Après une mini-tournée aux Amériques plutôt réussite avec deux succès face aux Etats Unis 2-0 puis 5-0 face à la modeste formation du El Salvador, c’est en Arabie Saoudite que Tite va poursuivre sa préparation à la prochaine Copa América qui se tiendra au Brésil en juin 2019. Pays où le Brésil va se produire à deux reprises, ce vendredi face à l’Arabie Saoudite puis mardi pour le clasico contre l’Argentine.

L’occasion donnée à Tite, de procéder à une nouvelle revue d’effectif pour la plupart, pour d’autres d’honorer une première cape internationale, comme Pablo le défenseur des Girondins de Bordeaux ou de Malcolm l’attaquant du Barça et pour d’autres d’effectuer leur retour sous le maillot auriverde, Walace le milieu de terrain d’Hannovre en Allemagne et le celui de Lucas Moura l’attaquant de Tottenham où s’entraine la Seleção, lui qui n’avait plus joué pour le Brésil depuis le 5 juin 2016 face à l’Equateur en Copa América (0-0), Tottenham où il a semble –t-il retrouver depuis son départ du Paris SG, toutes ses sensations puisqu’il avait élu meilleur joueur de Première League en août. Tite qui déplore deux absences conjuguées de Marcelo du Real Madrid et Everton du Grêmio, tous deux blessés, pour les replacer, outre Lucas Moura, Filipe Luis le défenseur de l’Atletico de Madrid pour le premier cité.

Pour ses deux rencontres, Tite pourra voir ou revoir l’ensemble de son effectif et comptera sur un Neymar revenu à son meilleur niveau qui était le sien avant sa blessure en février dernier lors du clasico face’ à l’Olympique de Marseille. Neymar qui est avec son compère de l’attaque du Paris SG co-meilleur buteur de la Ligue 1 avec huit buts chacun. Pour le reste, ce sera du classique et des changements à prévoir pour donner à chacun la chance de se montrer, et ainsi nourrir l’espoir de faire partie l’été prochain du groupe qui tentera de remporter à domicile la Copa America qui serait la neuvième de l’histoire.

Les oppositions brésilo-saoudiennes

Brésiliens et Saoudiens, vont s’affronter dans l’enceinte du stade du roi Fahd à Riyadh, cette rencontre sera, la cinquième entre les deux pays. C’est sans surprises à la lecture du bilan général de voir la nette domination brésilienne, qui affiche de qutre victoires ponctuées par seize buts contre trois de concédés. La première joute avait eu pour support, le Tournoi marquant les festivités du bicentenaire de l’Australie sur la pelouse de l’Olympic Park de Melbourne le 13 juillet 1988, le Brésil de Carlos Alberto Silva, avait remporté la rencontre, 4-1 avec un doublé de Géovani du Vasco de Gama, puis Jorginho alors au Flamengo et Edmar l’attaquant des Corinthians avaient alourdis la marque, Madjed Abdallah peu après l’heure de jeu avait inscrit le premier but saoudien de l’histoire. Pour le second round ce fût la Coupe des Confédérations organisée sur le sol saoudien qui avait servi de support, avec une victoire sur le score de 3 à 0 le 12 décembre sur la pelouse du stade du roi Fahd de Riyadh, trois buts inscrits en seconde période par César Sampaio (Yokohama Flugels) et un doublé de Romario alors au FC Valence en Espagne. Le Brésil en démonstration en ce 1 août 1999 sur la pelouse du Jalisco de Guadalajara, où les hommes de Vanderlei Luxemburgo avait explosé la défense saoudienne par huit buts à deux, João Carlos avait ouvert le score puis Ronaldinho a inscrit le premier de ses trois buts, mais à la surprise générale les Saoudiens revenaient dans la partie grâce à un doublé inscrit par Marzouq Al Otaibi, piqué au vif les Brésiliens juste avant la pause ils portèrent le score à quatre deux, avec des réalisations signées, Zé Roberto (Bayer Leverkusen) et Alex (Palmeiras), en seconde période quatre nouveaux buts signés par Roni (Fluminense) qui avait remplacé l’ancien Parisien Christian et Ronaldinho (Grêmio) pour un doublé tout comme Alex.

La dernière rencontre jouée lors d’un match amical disputé le 6 février 2002 à Riyadh avait vu le Brésil futur champion du monde peiné pour s’imposer par la plus petite des marges, un but inscrit à l’amorce du dernier quart d’heure par Djalminha( La Corogne) le fils de Djalma Santos, champion du monde e 1958 et 1962.

Les Brésiliens et le foot Saoudien

En Arabie Saoudite comme beaucoup d’équipes de la Péninsule Arabique , il n’est pas rare de voir des coachs Brésiliens venus dirigés avec des fortunes diverses les Fils du Désert, le pionnier en la matière fût, Rubens Minelli entre 1980 et 1981, puis se sont succédés pas moins de dix autres Brésiliens, Zagallo (1982-1984), Osvaldo (1987), Carlos Galletti (1988), Carlos Alberto Parreira (1988- 1990 et 1998), Claudinho Garcia (1992), Nelson Rota Martins (1992), José Candido (1993), ZéMario (1995-1996), Marcos Paqueta (2005-2006), et en dernier lieu, Hélios dos Anjos de mars 2007 à juin 2008. Aujourd’hui la formation saoudienne, qui pointe à la 71 ème place du dernier classement Fifa, était présente lors du dernier mondial où elle n’a guère brillée, elle s’est inclinée en match d’ouverture 5-0 face à la Russie, puis une seconde fois face à l’Uruguay 1 à 0 avant de remporter 2-1 contre l’Egypte de Mohammed Salah aussi décevante, son unique victoire. Pourtant elle avait donné un peu d’espoir après avoir juste avant le mondial tenu tête à l’Allemagne alors championne du monde en titre qui l’avait finalement remportée 2-1.

Les hommes de Tite devront conserver ce match en tête sous peine de débuter par une défaite cette mini-tournée avant d’affronter mardi l’Argentine privée de Lionel Messi. Car si le bilan lors des dix dernières sorties sont défavorables avec trois victoires pour un nul et six défaites, dix buts inscrits contre le double de concédés il ne faudrait pas que la Seleção pense qu’elle aura les coudée franches et déroulé son jeu comme à la parade, il faudra jouer sérieux et respecter son adversaires, se mettre dans de bonnes conditions mentales pourla rencontre de mardi face à l’Albiceleste, une rencontre qui sera d’un autre calibre malgré l’absence de certains joueurs cadres de cette Argentine quelque moribonde.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top