• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Salvador-Brésil : un Brésil nouveau ?

L'attaquant de Grêmio Everton devrait avoir du temps de jeu ce soir
Mowa press
La Seleção affrontera ce soir la sélection du Salvador avec une formation remaniée par Tite.

Après sa victoire facile face aux Etats Unis 2 à 0, la Seleção a pris ses quartiers du côté de Washington, où elle va affronter pour sa seconde rencontre, la modeste formation du Salvador.

Une rencontre qui va permettre à Tite de voir plus largement l’ensemble des nouveaux dont certains ont joué quelques minutes face aux Etats Unis, et de laisser souffler quelques cadres, car il ne faut pas se voiler la face l’issue de la rencontre est quasiment connue, même si la Selecta salvadorienne jouera sans doute la rencontre de l’année la concernant.
Une formation dirigée par le mexicain, Carlos Alberto de Los Cobos Martinez, revenu à la tête de la Selecta en mai dernier mais avait d’août 2006 à décembre 2009 pris en mains cette sélection. Le Salvador qui juste avant d’affronter la Seleção, a battu Montserrat 1-2, son troisième succès d’affilée depuis octobre 2017.

Une formation peu habituée à rencontrer de grosses formations, hormis  le Canada, les Etats Unis et le Mexique lors de rencontres amicales, de Gold Cup ou dans le cadre de phases éliminatoires à une Coupe du monde. Son passé dans cette compétition reine se résume à deux qualifications, la première lors de ce qui est encore aujourd’hui la plus belle, l’édition de 1970, où la Selecta n’avait pas pu passer la phase de poule, battue par la Belgique (3-0) suivi par deux autres défaites face à l’URSS (2-0) et le Mexique (4-0), la Selecta ne retrouvera une phase finale en 1982 en Espagne où elle enregistre trois nouvelles défaites, face à l’Argentine (2-0) puis la Belgique (1-0) et le carton reçu face à la Hongrie 10-1, le record de buts concédés dans l’histoire d’une coupe du monde. Pour l’édition 2018, le Salvador fût éliminé en phase préliminaire après avoir aligné un bilan après 13 rencontres, ponctué par 4 nuls pour 9 défaites. Aujourd’hui elle occupe la 72ème place du dernier classement Fifa, soit la septième place de la Concacaf.

La troisième rencontre face aux Auriverde

La rencontre de ce jour sera la troisième entre les deux formations et le bilan parle de lui-même, deux rencontres, deux succès brésiliens pour huit buts inscrits. La première rencontre s’était tenue à Fresno en amical le 12 Juin 1994, avec un premier succès remporté 4-0, Romario, Bebeto sur pénalty, Zinho et Rai avaient été les buteurs. Lors de la seconde rencontre le 8 Février 1998 au Coliseum de Los Angeles lors du premier tour de la Gold Cup, le Brésil de Zagallo s’était imposé sur le score identique de 4 à 0, Edmundo, Romario et un doublé d’Elber avaient offert cette seconde victoire. Romario et Elber étant les co-meilleurs buteurs face à la Selecta, avec deux chacun. Sur ses dix dernières sorties, le Salvador affiche un bilan mitigé de 4 succès pour trois nuls et autant de défaites, les buteurs sont restés en retraits de leurs défenses qui a concédés 13 buts alors que les attaquants ne se sont montrés adroits dans le dernier geste qu’à 11 reprises. Rodolfo Zelaya , troisième meilleur buteur de la Selecta avec 21 buts et Denis Pineda sont les deux meilleurs buteurs sur ces dix dernières sorties avec trois buts chacun, Oscar Ceren joueur de l’Alianza de San Salvador est le dernier buteur, avec un doublé réalisé face à Montserrat.

Des Brésiliens à la tête de la Selecta

Ce n’est pas une surprise de voir que des brésiliens ont dirigés la Selecta, le premier fût Jorge Tupinambá en 1973, puis Aureliano Pinto Beltrão en 1976, Jorge Vieira en 1993 et le dernier en date un ancien international, Marinho Peres en 1999, qui compte 15 sélections avec la Seleção entre 1968 et 1974 dont six rencontres de Coupe du monde en 1974, il était de la formation brésilienne de Zagallo venue affronter juste avant le mondial allemand, les Pierrots de Strasbourg le 30 Mai 1974 et le nul un but partout.

Le Brésil face à l’Amérique centrale

Le Brésil a affronté toutes les équipes d’Amérique centrale et le bilan est largement en faveur de la Seleção, laquelle après 23 rencontres (10 Costa Rica, 2 Guatemala, 5 Honduras, 4 Panama et 2 Salvador) mène avec 19 victoires pour 2 nuls et 2 défaites, les buteurs ont largement pris le pas sur les défenses avec un ratio de 73 buts inscrits contre 15 de concédés.

De nouvelles têtes ?

Tite qui a emmené dans son groupe beaucoup de nouveaux, devrait leurs permettre de jouer beaucoup plus longtemps que face aux Etats Unis et ainsi juger les performances des uns et des autres, même si par rapport à l’adversaire il ne faudra pas trop s’avancer, mais ces nouveaux donneront le meilleur pour plaire à Tite et ainsi pourquoi être du groupe qui en octobre prochain se rendra en Arabie Saoudite pour y jouer deux nouvelles joutes amicales, face à la formation saoudienne puis le gros morceau, l’Argentine. Nous n’en sommes pas encore là, il y a un match à disputer face au Salvador qu’il ne faudra pas aborder avec arrogance car ce n’est pas très sportif et surtout on peut assister à une énorme surprise, comme l’élimination de l’Allemagne lors du dernier mondial arrivé pour ce qui aura été son unique tour, armée d’une certaine arrogance qui aura été néfaste et une élimination historique d’une phase finale d’un mondial.

Donc respecter son adversaire, rester et développer du jeu pour tenter d’intégrer ce groupe qui n’est pas figé, avec les absences de Marcelo, Daniel Alves, Renato Augusto et Paulinho, donc il faudra se battre pour y rester et jouer son football avec professionnalisme.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top