• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Etats Unis-Brésil : relancer la Seleção

Qu’elle était belle cette Seleção, invaincue depuis un an, arrivée en Russie avec deux rencontres remportées face à la Croatie, future finaliste du mondial (2-0) et l’Autriche (3-0) une Seleção qui avait plus que dominée la phase éliminatoire de la Conmebol avec un bilan incroyable, Neymar absent des terrains depuis un peu plus de trois mois avait été remis sur pieds juste avant cette Coupe du monde et s’améliorait de matche en matche, Tite appelé à la rescousse en remplacement de Dunga, lui aussi a su redonner une âme à une Seleção à la dérive suite au fiasco de son mondial 2014, ce dernier malgré l’élimination en quart face à la Belgique, a été reconduit au poste de sélectionneur pour préparer le prochain grand rendez-vous, à savoir la prochaine Copa América qui se déroulera au  Brésil l’été prochain.

Tite a donc quelque mois pour préparer la Seleção pour ce grand rendez-vous et ainsi redonner des couleurs aux Auriverde, et pour débuter une série de rencontres de préparations à cet évènement continental, Neymar et consorts s’apprêtent à disputer deux rencontres amicales, la première face aux Etats Unis samedi et la seconde contre le modeste El Salvador la semaine prochaine.

Tite et ses nouvelles têtes

Si dans sa grande majorité la plupart des mondialistes sont présents dans l’effectif, Tite va profiter de ces deux joutes amicales pour essayer de nouveaux joueurs, lesquels auront donc le privilège de se montrer aux yeux du sélectionneur et tenter de rester dans ce groupe, où il est bien compliqué de prendre une place, mais ces jeunes joueurs vont tenter de se montrer à la hauteur et de démontrer le talent qui les habitent, Hugo et Lucas Paqueta de Flamengo, Fabinho l’ex-Monégasque, Felipe et Eder Militão du FC Porto, Lucas Paqueta , Everton du Grêmio et Richarlison d’Everton, seront donc aptes à honorer leur premières capes et ainsi influer un nouveau courant porteur pour l’avenir.

Les Etats Unis pour commencer

Tout comme lors de l’échec de 2010 avec un succès 2-0, buts de Neymar son premier et de Pato, la formation américaine sera le premier adversaire de la Seleção sur la pelouse du MetLife Stadium, absente du dernier mondial la formation dirigée par Dave Sarachan qui assure l’intérim en remplacement de Bruce Arena, affiche après six rencontres un bilan de 2 succès pour quatre nuls et une seule défaite enregistrée en amical 2-1 face à l’Irlande, les Yanks qui peuvent se targuer d’avoir tenu en échec le Portugal chez lui 1-1 et surtout d’avoir accroché l’équipe de France 1-1 à Décines. Un adversaire à ne pas sous-estimé qui fera sans aucuns doutes son match et ainsi de tenter de remporter un second succès après celui qui date du 10 février 1998 lors de la demi-finale de la Gold Cup, le Brésil s’était incliné sur le score de 1 à 0, mis à part cette rencontre le bilan est plus que favorable à la Seleção qui compte pas moins de 17 succès pour donc cette défaite de 98, c’est dire que sur le papier l’opposition montre un grand fossé entre les deux formations, surtout si l’on retient le résultat de la dernière opposition entre les deux nations le 31 mai 2012 sur la pelouse du FedEx Field de Washington ,où les Yanks s’étaient inclinés 1-4, Neymar, Thiago Silva, Marcelo et Pato avaient été les bourreaux de Tim Howard.

Mais attention les Etats Unis ne vont pas se présenter en laissant la direction du jeu et la possession de balle à la Seleção, laquelle devra plutôt se méfier et laisser de côté une certaine autosuffisance, au prix de voir les Américains l’emporter, et ainsi venir accrocher un nouveau champion du monde à son tableau de chasse.

Nous n’en sommes pas encore là, mais avec la Copa América qui se profile à l’horizon toutes les rencontres que les joueurs vont disputer seront déterminantes dans l’esprit de Tite et de son staff pour la suite de l’aventure sous la tunique auriverde, donc bien débuter serait de bonne augure pour la suite, mais Tite sera à coup sûr capable de bien faire évoluer les anciens et les nouveaux et ainsi lancer de la meilleure des façons cette future Copa América 2019.

 
Article précédent

Neymar désormais prêt à assumer son rôle de capitaine

 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top