• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Brésil-Costa Rica : éviter un second piège

Neymar bien présent
Mowa press
La Seleção n'aura pas le droit à l'erreur cet après-midi face au Costa Rica cet près-midi avec une victoire impérative.

 

Après son match nul 1-1 face à la Suisse dimanche dernier, match mal maitrisé et qui aurait dû être
remporté par une Seleção beaucoup plus appliquée, cette dernière s’est rendu coupable au niveau
du jeu proposé surtout en seconde période, laissant ainsi la porte ouverte à la Nati de venir mettre
en danger Alisson, le quel s’est incliné sur un corner à la 50’ sur une reprise de la tête de Stephen
Zuber, coupable d’une poussette sur Miranda, visible par tous, sauf de l’arbitre mexicain et des
arbitres chargés de la VAR, une première depuis le début du mondial.
Enfin mis à part ceci avec en plus un pénalty oublié après une faute sur Gabriel Jesus, le Brésil doit
nous montrer autre chose que cette bien pâle copie rendue au coup de sifflet final face à la Nati.
Neymar devra lever un peu plus la tête et jouer avec ses co-équipiers ce qui lui évitera de prendre
beaucoup de coups, 10 face à la Suisse soit un triste record jusque-là détenu par l’anglais, Alan
Shearer en 1998. En attaque, il vaudrait mieux convertir en but les occasions, car après 230 tirs
seulement un seul a trouvé le chemin des filets par Philippe Coutinho qui a inscrit au passage son 11
but en 38 sélections sous le maillot Auriverde. Les milieux de terrain et plus particulièrement
Paulinho, lui aussi devra retrouver ce liant vu lors des matchs de préparation face à la Croatie (2-0) et
l’Autriche (3-0).
Tite ne se montre pas inquiet mais une nouvelle contre-performance face au modeste Costa Rica,
placerait la Seleção dans une mauvaise posture avant de disputer mercredi prochain face à la Serbie
son dernier match et ainsi raviver les vieux démons d’hier, il devra également remotiver ses troupes
à l’amorce de ce second rendez-vous déjà vital pour la suite dans ce mondial où il faut le rappeler, le
Brésil est l’un des grands favoris à la victoire finale au soir du 15 Juillet.
Le Costa Rica modeste équipe qualifié pour ce mondial après avoir terminé à la première place de
son groupe devant le Panama autre qualifié pour le mondial, avec un bilan de cinq victoires pour un
nul, puis au cinquième tour elle prend la seconde place du tour final derrière le Mexique, avec quatre
succès pour autant de résultats nuls et deux défaites.
Durant sa phase de préparation, Los Ticos a disputé sept rencontres avec un bilan de 2 victoires pour
cinq défaites dont un 5-0 face à l’Espagne en 2017 et 4-1 contre la Belgique le 11 Juin dernier, pour
sa première rencontre de ce mondial, les joueurs d’Oscar Ramirez, se sont inclinés sur le score de 1 à
0 face à la Serbie, une défaite longtemps repoussée suite aux arrêts de Keylor Navas. Le Costa Rica
qui avant de rencontrer le Brésil, occupe donc la dernière place, mais les Costaricains qui se
présenteront sans aucune pression risque fort de poser des problèmes à la Seleção, surtout si cette
dernière ronronne comme elle l’a fait face à la Suisse, le Brésil nous doit, se doit une réaction
d’orgueil face à cette équipe d’Amérique centrale qui fera tout pour déjouer l’ogre brésilien.
Keylor Navas le rempart costaricain
Il est le plus connu de tous les joueurs costaricains de ce mondial, Keylor Navas est arrivé au Real de
Madrid, après le mondial 2014 où il a été élu deuxième meilleur gardien de l’édition, auparavant il
avait été élu meilleur gardien de la Gold Cup 2009. Il est le titulaire indiscutable tant sous le maillot
Madrilène où il a remporté une Liga et une Supercoupe en 2017, trois Ligues des Champions (2016,
2017 et 2018) et deux Supercoupes d’Europe (2016, 2017), trois Coupes du monde des Clubs, 2014,
2016 et 2017, que sous le maillot du Costa Rica avec qui il a fait ses débuts le 11 Octobre 2008 face
au Surinam (4-1) depuis il compte 82 sélections mais aucun titre. Nul doute qu’il sera mis à
contribution face à des Brésiliens revanchards et bien timides lors de leur précédente prestation.
Les oppositions
L’histoire entre la Seleção et Los Ticos a débuté le 13 Mars 1956 à Mexico lors des Jeux
Panaméricains, une première remportée sur le score sans appel de 7-1, avec deux triplés signés,
Larry et Chinesinho, Bodinho tous joueurs de l’Internacional-RS, Mario Cordero avait sauvé
l’honneur.
Puis les deux formations s’étaient de nouveau retrouvées toujours lors des Jeux Panaméricains de
1960, au Costa Rica, Los Ticos avait remporté pour son unique victoire, la rencontre 3-0, quelques
jours plus tard la Seleção prenait sa revanche en s’imposant 4 à 0, avec des doublés signés, Juarez et
Elton du Grêmio-RS.
Le premier mondial du Costa Rica
La quatrième rencontre avait comme toile de fond, le Mondiale italien de 1990, le Costa Rica à cette
occasion disputait son premier mondial et restait lors de son premier match, sur un succès 1 à 0 face
à l’Ecosse, puis a affronté le 16 Juin sur la pelouse du Stade delle Alpi de Turin, le Brésil de Lazaroni,
un Brésil à la peine et qui était venu à bout de ces surprenants costaricains sur un but de Muller à la
33 ème minute, une victoire à l’arrachée mais qui avait permis à la Seleção de continuer son chemin
jusqu’en huitième de finale, battue par l’Argentine de Maradona, alors que le Costa Rica s’était
lourdement incliné 4-1 face à la Tchécoslovaquie.
Retrouvailles à Paranavai
Les deux équipes se sont retrouvées à l’occasion d’une rencontre amicale disputée à Paranavai, une
rencontre remportée 4-2 par la Seleção de Parreira, avec comme buteurs, Rai l’ancien joueur du Paris
SG s’était distingué en ayant inscrit son unique coup du chapeau sous le maillot de la Seleção et
Renato Gaucho, actuel entraineur du Grêmio, vainqueur de la Copa Libertadores 2017.
Carton brésilien en Copa América
C’est lors de la 38 ème édition de la Copa América disputée en Bolivie, que les deux équipes s’étaient
donné rendez-vous à Santa Cruz pour ce match de poule, avec à la clé un large succès brésilien 5 à 0,
Ronaldo avait réussi un doublé à cette occasion.
Nouveau rendez-vous en Coupe du monde
Pour la seconde fois après l’édition de 1990, les deux équipes s’étaient retrouvées dans le même de
groupe de qualification à l’occasion du premier mondial disputé en Asie, le 13 Juin 2002 à Suwon, le
Brésil de Lazaroni s’était imposé 5-2, avec un nouveau doublé de Ronaldo.
Nouveau rendez-vous en Copa América
Pour la 41 ème édition de la Copa América au Pérou, les deux formations versées dans le même groupe,
s’étaient donné rendez-vous à Arequipa, le 11 Juillet 2004 et une nouvelle fois le Costa Rica s’était
incliné sur le score 4-1, avec notamment un triplé d’Adriano.
Neymar offre un nouveau succès
Le Costa Rica avait accueilli en ce 7 Octobre 2011 à San José, et pour la troisième fois à domicile, le
Brésil de Mano Menezes, lequel l’avait emporté grâce à l’unique but signé à l’heure de jeu par un
certain, Neymar, pour son huitième but lors de sa quatorzième sélection. Une rencontre au cours de
laquelle l’arbitre avait distribué pas moins de six cartons jaunes et un rouge.
Dernier succès brésilien
Pour la dernière rencontre entre les deux formations avant le rendez-vous de vendredi, la Seleção et
Los Ticos s’étaient affrontés le 5 Septembre 2015 en amical à Harrison aux Etats Unis, le Brésil s’était
imposé 1-0 grâce à une réalisation signé Hulk.
Bilan général
Après dix rencontres, le Brésil l’a emporté à neuf reprises et s’est incliné une fois, le 10 Mars 1960
lors des Jeux Panaméricains, la plus large victoire brésilienne est intervenue le 13 Mars 1956, aux
Jeux Panaméricains, le Brésil l’avait emporté 7-1, pour le Costa Rica la plus large victoire est de 3 à 0
le 10 Mars 1960.
Les meilleurs buteurs côté brésilien sont, Larry et Chinesinho (1960), Rai (1992) et Adriano (2004)
auteurs chacun d’un triplé. Des brésiliens très prolifiques avec pas moins de 32 buts contre 9, dernier
buteur pour Los Ticos, Luis Marin (en 2004 en Copa América défaite 4-1), le dernier buteur brésilien,
Hulk (en 2015 victoire 1-0 en amical).
Le Brésil face à l’Amérique centrale
Le Brésil a affronté toutes les équipes d’Amérique centrale et le bilan est largement en faveur de la
Seleção, laquelle après 23 rencontres (10 Costa Rica, 2 Guatemala, 5 Honduras, 4 Panama et 2
Salvador) mène avec 19 victoires pour 2 nuls et 2 défaites, les buteurs ont largement pris le pas sur
les défenses avec un ratio de 73 buts inscrits contre 15 de concédés.
Vendredi, le Brésil de Tite, doit, se doit de l’emporter non seulement avec un maximum de buts mais
surtout avec la manière histoire de se rassurer et de lancer un message à ses futurs adversaires, la
Seleção est fin prête.

Après son match nul 1-1 face à la Suisse dimanche dernier, match mal maitrisé et qui aurait dû être remporté par une Seleção beaucoup plus appliquée, cette dernière s’est rendu coupable au niveau du jeu proposé surtout en seconde période, laissant ainsi la porte ouverte à la Nati de venir mettre en danger Alisson, le quel s’est incliné sur un corner à la 50’ sur une reprise de la tête de Stephen Zuber, coupable d’une poussette sur Miranda, visible par tous, sauf de l’arbitre mexicain et des arbitres chargés de la VAR, une première depuis le début du mondial. Enfin mis à part ceci avec en plus un pénalty oublié après une faute sur Gabriel Jesus, le Brésil doit nous montrer autre chose que cette bien pâle copie rendue au coup de sifflet final face à la Nati.

Neymar devra lever un peu plus la tête et jouer avec ses co-équipiers ce qui lui évitera de prendre beaucoup de coups, 10 face à la Suisse soit un triste record jusque-là détenu par l’anglais, Alan Shearer en 1998. En attaque, il vaudrait mieux convertir en but les occasions, car après 230 tirs seulement un seul a trouvé le chemin des filets par Philippe Coutinho qui a inscrit au passage son 11 but en 38 sélections sous le maillot Auriverde. Les milieux de terrain et plus particulièrement Paulinho, lui aussi devra retrouver ce liant vu lors des matchs de préparation face à la Croatie (2-0) et l’Autriche (3-0). Tite ne se montre pas inquiet mais une nouvelle contre-performance face au modeste Costa Rica, placerait la Seleção dans une mauvaise posture avant de disputer mercredi prochain face à la Serbie son dernier match et ainsi raviver les vieux démons d’hier, il devra également remotiver ses troupes à l’amorce de ce second rendez-vous déjà vital pour la suite dans ce mondial où il faut le rappeler, le Brésil est l’un des grands favoris à la victoire finale au soir du 15 Juillet.

Le Costa Rica modeste équipe qualifié pour ce mondial après avoir terminé à la première place de son groupe devant le Panama autre qualifié pour le mondial, avec un bilan de cinq victoires pour un nul, puis au cinquième tour elle prend la seconde place du tour final derrière le Mexique, avec quatre succès pour autant de résultats nuls et deux défaites.

Durant sa phase de préparation, Los Ticos a disputé sept rencontres avec un bilan de 2 victoires pour cinq défaites dont un 5-0 face à l’Espagne en 2017 et 4-1 contre la Belgique le 11 Juin dernier, pour sa première rencontre de ce mondial, les joueurs d’Oscar Ramirez, se sont inclinés sur le score de 1 à 0 face à la Serbie, une défaite longtemps repoussée suite aux arrêts de Keylor Navas. Le Costa Rica qui avant de rencontrer le Brésil, occupe donc la dernière place, mais les Costaricains qui se présenteront sans aucune pression risque fort de poser des problèmes à la Seleção, surtout si cette dernière ronronne comme elle l’a fait face à la Suisse, le Brésil nous doit, se doit une réaction d’orgueil face à cette équipe d’Amérique centrale qui fera tout pour déjouer l’ogre brésilien.

Keylor Navas le rempart costaricain

Il est le plus connu de tous les joueurs costaricains de ce mondial, Keylor Navas est arrivé au Real de Madrid, après le mondial 2014 où il a été élu deuxième meilleur gardien de l’édition, auparavant il avait été élu meilleur gardien de la Gold Cup 2009. Il est le titulaire indiscutable tant sous le maillot Madrilène où il a remporté une Liga et une Supercoupe en 2017, trois Ligues des Champions (2016, 2017 et 2018) et deux Supercoupes d’Europe (2016, 2017), trois Coupes du monde des Clubs, 2014, 2016 et 2017, que sous le maillot du Costa Rica avec qui il a fait ses débuts le 11 Octobre 2008 face au Surinam (4-1) depuis il compte 82 sélections mais aucun titre. Nul doute qu’il sera mis à contribution face à des Brésiliens revanchards et bien timides lors de leur précédente prestation.

Les oppositions

L’histoire entre la Seleção et Los Ticos a débuté le 13 Mars 1956 à Mexico lors des Jeux Panaméricains, une première remportée sur le score sans appel de 7-1, avec deux triplés signés, Larry et Chinesinho, Bodinho tous joueurs de l’Internacional-RS, Mario Cordero avait sauvé l’honneur.

Puis les deux formations s’étaient de nouveau retrouvées toujours lors des Jeux Panaméricains de 1960, au Costa Rica, Los Ticos avait remporté pour son unique victoire, la rencontre 3-0, quelques jours plus tard la Seleção prenait sa revanche en s’imposant 4 à 0, avec des doublés signés, Juarez et Elton du Grêmio-RS.

Le premier mondial du Costa Rica

La quatrième rencontre avait comme toile de fond, le Mondiale italien de 1990, le Costa Rica à cette occasion disputait son premier mondial et restait lors de son premier match, sur un succès 1 à 0 face à l’Ecosse, puis a affronté le 16 Juin sur la pelouse du Stade delle Alpi de Turin, le Brésil de Lazaroni, un Brésil à la peine et qui était venu à bout de ces surprenants costaricains sur un but de Muller à la 33 ème minute, une victoire à l’arrachée mais qui avait permis à la Seleção de continuer son chemin jusqu’en huitième de finale, battue par l’Argentine de Maradona, alors que le Costa Rica s’était lourdement incliné 4-1 face à la Tchécoslovaquie.

Retrouvailles à Paranavai

Les deux équipes se sont retrouvées à l’occasion d’une rencontre amicale disputée à Paranavai, une rencontre remportée 4-2 par la Seleção de Parreira, avec comme buteurs, Rai l’ancien joueur du Paris SG s’était distingué en ayant inscrit son unique coup du chapeau sous le maillot de la Seleção et Renato Gaucho, actuel entraineur du Grêmio, vainqueur de la Copa Libertadores 2017.

Carton brésilien en Copa América

C’est lors de la 38 ème édition de la Copa América disputée en Bolivie, que les deux équipes s’étaient donné rendez-vous à Santa Cruz pour ce match de poule, avec à la clé un large succès brésilien 5 à 0, Ronaldo avait réussi un doublé à cette occasion.

Nouveau rendez-vous en Coupe du monde

Pour la seconde fois après l’édition de 1990, les deux équipes s’étaient retrouvées dans le même de groupe de qualification à l’occasion du premier mondial disputé en Asie, le 13 Juin 2002 à Suwon, le Brésil de Lazaroni s’était imposé 5-2, avec un nouveau doublé de Ronaldo. Nouveau rendez-vous en Copa América Pour la 41 ème édition de la Copa América au Pérou, les deux formations versées dans le même groupe, s’étaient donné rendez-vous à Arequipa, le 11 Juillet 2004 et une nouvelle fois le Costa Rica s’était incliné sur le score 4-1, avec notamment un triplé d’Adriano.

Neymar offre un nouveau succès

Le Costa Rica avait accueilli en ce 7 Octobre 2011 à San José, et pour la troisième fois à domicile, le Brésil de Mano Menezes, lequel l’avait emporté grâce à l’unique but signé à l’heure de jeu par un certain, Neymar, pour son huitième but lors de sa quatorzième sélection. Une rencontre au cours de laquelle l’arbitre avait distribué pas moins de six cartons jaunes et un rouge.

Dernier succès brésilien Pour la dernière rencontre entre les deux formations avant le rendez-vous de vendredi, la Seleção et Los Ticos s’étaient affrontés le 5 Septembre 2015 en amical à Harrison aux Etats Unis, le Brésil s’était imposé 1-0 grâce à une réalisation signé Hulk.

Bilan général

Après dix rencontres, le Brésil l’a emporté à neuf reprises et s’est incliné une fois, le 10 Mars 1960 lors des Jeux Panaméricains, la plus large victoire brésilienne est intervenue le 13 Mars 1956, aux Jeux Panaméricains, le Brésil l’avait emporté 7-1, pour le Costa Rica la plus large victoire est de 3 à 0 le 10 Mars 1960. Les meilleurs buteurs côté brésilien sont, Larry et Chinesinho (1960), Rai (1992) et Adriano (2004) auteurs chacun d’un triplé. Des brésiliens très prolifiques avec pas moins de 32 buts contre 9, dernier buteur pour Los Ticos, Luis Marin (en 2004 en Copa América défaite 4-1), le dernier buteur brésilien, Hulk (en 2015 victoire 1-0 en amical).

Le Brésil face à l’Amérique centrale

Le Brésil a affronté toutes les équipes d’Amérique centrale et le bilan est largement en faveur de la Seleção, laquelle après 23 rencontres (10 Costa Rica, 2 Guatemala, 5 Honduras, 4 Panama et 2 Salvador) mène avec 19 victoires pour 2 nuls et 2 défaites, les buteurs ont largement pris le pas sur les défenses avec un ratio de 73 buts inscrits contre 15 de concédés. Vendredi, le Brésil de Tite, doit, se doit de l’emporter non seulement avec un maximum de buts mais surtout avec la manière histoire de se rassurer et de lancer un message à ses futurs adversaires, la Seleção est fin prête.

 

 

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top