• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Une Seleção invaincue

Une Seleção solide et efficace avec Gabriel Jesus
Mowa press
A deux jours d'affronter la Russie, la Seleção peut s'appuyer sur un excellent bilan depuis que Tite est le sélectionneur de cette équipe brésilienne.

A l’approche de ses deux prochaines sorties face à la Russie ce vendredi à Moscou puis la rencontre tant attendue face à l’Allemagne à Berlin, la formation de Tite bien que privée de deux éléments essentiels, à savoir Filipe Luis le défenseur latéral de l’Atlético de Madrid, qui devrait sans doute être le grand absent lors du prochain mondial et le Parisien, Neymar blessé lors du clasico face à l’Olympique de Marseille en février dernier, il est parti au Brésil pour s’y faire opérer par le médecin de la Seleção et y passer sa convalescence. La Seleção qui sera donc orpheline de son atout majeur, mais cela ne sera pas la première fois, puisque Neymar a manqué 24 rencontres depuis sa première cape e 2010, avec un bilan de 14 succès pour 4 nuls et 6 défaites, donc oui la Seleção sera sans aucun doute handicapée, mais revenons en 2014 où touché face à la Colombie et voyait sa Coupe du monde s’arrêter au stade des quarts de finale, la panique s’était emparée de tout le Brésil avec comme question comment faire sans Neymar ? La réponse n’est jamais venue d’où qu’elle soit, avec Scolari incapable de trouver la solution, avec conséquence directe, les deux défaites cuisantes enregistrées en demi face à l’Allemagne (7-1) et le match pour l’attribution de la troisième place contre les Pays Bas (3-0).



Donc oui cela tombe mal, mais vaut mieux que cela le soit maintenant plutôt qu’à quelques jours du coup d’envoi, cela donne du temps à Tite de voir ou revoir certains joueurs, même si remplacer Neymar on l’a bien vu lors de la rencontre retour de Champions League entre le Paris SG et le Real Madrid 1-3, où l’absence du Ney s’était faite lourdement sentir, sera plus facile à dire qu’à exécuter. Tite va sans doute confier à Philippe Coutinho les clés du jeu auriverde, lui qui a rejoint lors du mercato d’hiver le grand Barça, privé de participation pour la suite de la Champions League, il a néanmoins en Liga déjà pris part à neuf rencontres et inscrits deux buts. Bon ce n’est pas le même registre de jeu, ni la même influence, mais il faudra composer sans Neymar et afficher du jeu face à la Russie et l’Allemagne.

Conserver son invincibilité

Large vainqueur de la phase éliminatoire de la zone sud-américaine, après il est vrai un départ raté ponctué après ses six premières sorties par, une défaite d’entrée de jeu face au double vainqueur des deux dernières Copa America, la Roja chilienne, cette dernière qui sera absente du mondial n’ayant pu terminer qu’à la sixième place, puis deux succès contre le Venezuela (3-1) et au Pérou (3- 0) et trois nuls, face à l’Argentine (1-1),) et deux score identiques (2-2) contre l’Uruguay et le Paraguay. Dunga remercié, la nomination de Tite à la tête de la Seleção aura fait un bien fou, puisque l’ancien coach du Corinthians, affiche un bilan par la suite de dix succès pour deux nuls, le Brésil qui a terminé cette campagne éliminatoire, avec dix points d’avance sur l’Uruguay. Tite depuis son arrivée en août 2016, a le sourire aux lèvres puisque son bilan est plus que positif Avec un bilan de rencontres, treize succès dont un 3 à 0 infligée en éliminatoire au mondial russe à l’Argentine, l’Albiceleste qui reste tout de même, la seule équipe à avoir vaincue la Seleção, rencontre remportée lors du Super clasico des Amériques disputée à Melbourne et la courte victoire 1-0, trois nuls viennent ponctuer ce bilan, des nuls contre la Colombie en septembre dernier (1-1), la Bolivie(0-0) à La Paz où il n’est pas facile d’évoluer et en dernier lieu contre l’Angleterre à Wembley (0-0) en novembre dernier.



Tite qui a déjà annoncé une première liste de quinze joueurs qui à moins d’une grave blessure seront assurés d’être présents en juin prochain en Russie, c’est dire que par rapport à ses prédécesseurs il a son idée sur le schéma tactique qu’il a su donner à la Seleção et a une totale confiance en ce groupe. Face à la Russie et l’Allemagne, il faudra, montrer du jeu et afficher ses prétentions à une campagne mondialiste autre que celle donnée il y a quatre ans au pays, où la Seleção a presque toujours évolué avec une énorme boule au ventre, libérer de cette pression et ferveur qui entoure la Seleção, il faudra encore patienter jusqu’au 17 juin sur la pelouse du Rostov Arena face à la Suisse, mais avant cela vendredi bien débuter contre la Sbornaya.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top