• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Coupe du monde 2018 : un tirage plutôt clément

Reuters

Tout comme les 31 autres nations, le Brésil de Tite connait désormais, quels seront les trois premiers adversaires du mondial 2018 en Russie. Un tirage suivi avec attention, par Tite et Edu le coordinateur technique.

Gary Lineker soulier d’or en en 1986 et la journaliste russe Maria Komandnaya, aidées en cela  par de grands noms du football mondial, le Français Laurent Blanc, l’Anglais Gordon Banks, le Brésilien Cafu, l’Italien Fabio Cannavaro, l’Uruguayen Diego Forlán, l’Argentin Diego Maradona, l’Espagnol Carles Puyol et le Russe Nikita Simonyan. Tout ce beau monde aura eu un tirage clément avec la Suisse, la Serbie et le Costa Rica, un tirage qui pourrait laisser présager la première place à la Seleção, car pour la suite de la compétition, ce sera une équipe du groupe de l’Allemagne, à savoir le Mexique, la Suède et la Corée du Sud, mais bon avant d’en arriver là, il faudra passer le tour de qualification, qui sur le papier est largement à la portée des hommes de Tite, mais comme chacun sait, le football est loin d’être une science exacte et personne n’est à l’abri d’une déconvenue, comme la connu à ses dépens, le Brésil à domicile avec deux revers cinglants face à l’Allemagne (7-1) et au Pays Bas (3-0).

Les adversaires

Le premier adversaire qui aura l’honneur d’affronter la Seleção, sera la Suisse, une équipe qui a terminé sa phase qualificative à la seconde place derrière le Portugal et a dû disputer un barrage face à l’Irlande du Nord, pour décrocher son billet.

Une équipe très performante ces dernières années, et occupe la huitième place du classement Fifa, elle était présente au dernier Euro, éliminée en huitième par la Pologne suite à la séance des tirs au but. En Coupe du monde, la Nati va prendre part à sa onzième phase finale depuis 1934, lors de l’édition 2014, sa route s’est arrêtée également en huitième éliminée par l’Argentine après prolongation.

En confrontation directe, la Seleção et la Nati se sont affrontés à une seule reprise en phase finale d’un mondial, en 1950 au Brésil, les deux équipes s’étaient neutralisées sur la pelouse du Pacaembu de São Paulo, deux buts partout.

Le Brésil est prévenu pas trop d’enthousiasme, il faudra respecter son adversaire et jouer juste pour bien débuter son tournoi.

Autre équipe européenne, la Serbie, 37ème du classement Fifa, va participer à sa quatrième phase depuis la dissolution de la Yougoslavie, avec qui elle a réalisée sa meilleure performance enregistrée en 1998 où elle avait atteint les huitièmes de finale, éliminée par les Pays Bas. Pour se qualifier elle a terminée première de sa poule devant l’Irlande. Elle sera une redoutable équipe et jouera à fond sa carte pour accrocher un accessible pour la seconde phase.

Là aussi les Brésiliens devront se montrer très sérieux et appliqués, et convertir les occasions qui se présenteront à eux, mais attention la défense aura certainement beaucoup de travail, pour contenir les Serbes qui sont eux aussi de magnifiques joueurs de ballons.

En Coupe du monde, ce sera une première car hormis une rencontre amicale disputée en 2014 peu avant le début du mondial et remporté de façon plus que poussive de la Seleção 1 à 0, c’est à ce jour l’unique rencontre entre les deux formations.

La troisième, Le Costa Rica est un petit poucet, mais qui a déjà participé à quatre phases finales, pour cette équipe d’Amérique Centrale. Elle a terminée derrière le Mexique et validé  son billet, en 2014 sa route s’est achevé en quart de finale face au Pays Bas, à l’issue de la séance des tirs au but.

En phase finale d’un mondial, Brésiliens et Costaricains se sont retrouvés à deux reprises, la première lors du Mondiale 90 où la Seleção s’était imposée difficilement à Turin, sur le score de 1 à 0, un but de Muller, pour la seconde manche, les choses avaient nettement encore tourné à l’avantage de la Seleção, à Suwon où Ronaldo et compagnie s’étaient largement imposés sur le score de 5-2, avec un doublé de Ronaldo.

Aujourd’hui les choses sont quelque peu différentes et le Costa Rica se défendra bec et ongles face à ses trois adversaires, pour tenter de créer une surprise, elle s’appuiera sur, Keylor Navas, le gardien du Real de Madrid, lequel avait réalisé des arrêts incroyable lors de la précédente édition.

Le Brésil devra se méfier des Ticos qui seront les seconds adversaires de la Seleção et qui sait, une rencontre de poule qui pourrait déjà s’avérer cruciale pour les deux formations.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top