• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Brésil-Chili : bien terminer les éliminatoires

Un dernier match pour finir en beauté pour la Seleção
Mowa press
Plus que quatre-vingt-dix minutes et la campagne éliminatoire du mondial 2018 en Russie, sera enfin terminée, une série de dix-huit rencontres qui avait débuté en septembre 2016 au Chili et va donc s’achever au Parque Antartica de São Paulo face au double vainqueur des deux dernières Copa America, le Chili.

Une campagne donc qui avait débuté au Stade National de Santiago face au Chili, suite à une Copa America du Centenaire qui s’était arrêtée pour la Seleção de Dunga dès le premier tour, éliminée par le Pérou. Ce premier déplacement avait fait l’unanimité dans la plus parts des médias non seulement brésiliens, mais dans beaucoup de pays, que cette Seleção était encore traumatisée par son mondial et la gifle infligée par l’Allemagne, des médias qui prédisaient une défaite et avaient vu juste, un revers 2 à 0, des buts inscrits dans les dernières minutes, par Eduardo Vargas et Alexis Sanchez. Une campagne qui débutait mal et laissait présager une qualification difficile comme le fût sa devancière pour le mondial 2002. Suite à cette défaite, la Seleção, alignait deux succès pour trois nuls, s’en était de trop pour la CBF qui renvoyait Dunga et faisait appel à Tite, lequel débutait par un succès en Equateur qui était alors leader provisoire, depuis il n’a pas connu la moindre défaite en compétition officielle et a redonné du panache à la Seleção qui s’est brillamment qualifiée.

Le Chili en difficulté ?

La Roja auréolée par ses deux couronnes successives en Copa America face à chaque fois à l’Argentine de Messi, alignait pour le même nombre de rencontres, un bilan de trois victoires pour un nul et deux défaites. La Roja participait à la Coupe des Confédérations en Russie et avait atteint la finale face à l’Allemagne, qui l’avait emportée 1 à 0, une défaite suivie par deux revers successifs en éliminatoire et une victoire dernièrement remportée dans les ultimes minutes face à l’Equateur 2-1.

Un succès qui masque quelque peu les difficultés dans laquelle se trouve la Roja, qui pointe à la troisième place derrière la Seleção et l’Uruguay, talonnée par la Colombie, le Pérou, l’Argentine et le Paraguay.

La Roja qui se présentera ce mardi sur la pelouse du Parque Antartica, où elle devra prendre le jeu à son compte pour tenter d’empocher trois points qui lui permettrait de se qualifier, mais Neymar et sa bande tenu en échec à La Paz face à la Bolivie 0-0, auront à cœur tout d’abord de retrouver le goût de la victoire et également de prendre une revanche sur la Roja, mais tout cela se vérifiera pour chacune des équipes à l’issue du coup de sifflet final, une rencontre qui devrait être spectaculaire car chaque équipe voudra prendre le meilleur d’une façon définitive, une rencontre où devrait évoluer les deux gardiens de Manchester City, Ederson et Claudio Bravo, alors que devant l’attaquant, Alexis Sanchez meilleur buteur de l’histoire de la Roja avec 39 réalisations en 118 sélections sera le danger numéro un. Gabriel Jesus pas très en réussite avec la Seleção, puisqu’il est muet devant le but depuis  le 16 novembre 2016 et a inscrit son dernier but, lors du succès 2-0 au Pérou, c’est dire que cette période de disette, l’attaquant des Citizens voudrait bien en voir la fin.

Un bilan positif pour la Seleção

Lorsque l’on se penche sur le bilan général, le Brésil après 71 rencontres, mène très largement avec 49 victoires pour 8 au Chili et à 14 reprises les deux formations n’ont pu se départager. Lors de la dernière opposition disputée le 9 octobre 2015, le Chili s’était imposé 2 à 0, pour trouver trace du dernier succès des Auriverde, il faut remonter au 19 novembre 2013, un succès en amical disputé au Canada et remporté 2-1, des buts inscrits côté brésilien par Hulk et Robinho, Eduardo Vargas ayant réduit l’écart. La Roja qui en 26 déplacements en terre brésilienne n’a jamais remporté la moindre rencontre et affiche un bilan de 19 défaites pour 6 nuls, la plus lourde défaite enregistrée fût réalisée le 17 septembre 1959, la Roja s’était inclinée 7-0, le dernier succès brésilien à domicile, le 9 septembre 2009 en match éliminatoire au mondial 2010, sur le score de 4-2. Le dernier nul entre les deux formations le 29 mars 2015 à Londres, un but partout, le Chili qui a tenu en échec la Seleção sur sa pelouse le 28 juin 2014 en Coupe du monde, un match crispant puisque Julio César fût sauvé par sa transversale à l’ultime minute de la prolongation, les pleurs de Thiago Silva qui avait craqué, la formation de Scolari l’avait  finalement emporté aux tirs au but.

Cette rencontre ô combien importante à plusieurs titres, ne manquera pas de tenir en haleine les supporters des deux équipes qui nourriront chacun pour les Brésiliens l’espoir de terminer cette campagne par un succès et effacer son mauvais départ et conserver son invincibilité en match officiel, pour les chiliens de voir la Roja l’emporter et ainsi valider son billet pour Moscou.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top