• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Demetrius Ferreira: "La France a montré un meilleur football que le Brésil"

Une Seleção sans leaders et désemparée
Action Images
Un des ambassadeurs de Sambafoot, Demetrius Ferreira, est longuement revenu sur la Coupe du Monde avec une analyse complète de cette Seleção. Première partie.

L’organisation du Mondial

Cette Coupe du Monde a bien été réalisée, c’est vrai qu’avant le début, j’avais un peu peur que tout ne se passe pas bien mais finalement tout s’est bien déroulée. L’organisation de ce Mondial a été réussie, le Brésil a répondu présent et a fait ce qu’il devait faire.

Le parcours de la Seleção

Aujourd’hui avec un peu plus de recul on voit que le Brésil n’avait pas une équipe pour être championne du monde. On est arrivé en demi-finale grâce à la volonté des joueurs, l’aide des supporters mais sur le terrain, cette équipe n’a pas montré un football convaincant. Je trouve que la France, par exemple, a montré un meilleur football que nous. On n’avait pas de style de jeu, pas d’organisation même si on a tout de même gagné des matchs mais c’était surtout grâce aux individualités avec Neymar, notamment. Quand on voit les buts de l’Allemagne face au Brésil, avec un jeu construit, des redoublements de passes, il y avait un collectif. L’Allemagne avait un fil conducteur, les joueurs savaient ce qu’ils devaient faire, pas nous, ç’a manquait d’organisation. La France, l’Allemagne, les Pays-Bas et même l’Argentine avait un système de jeu.

Une équipe à l’abandon

Je ne crois pas que ce soit un problème de joueurs, c’est difficile à déterminer mais on avait l’impression durant les matchs que l’entraineur ne maitrisait pas son équipe. La preuve contre l’Allemagne, tu prends un but, ensuite un deuxième puis trois et quatre en l’espace de vingt minutes, tu es censé réagir, tu rentres sur le terrain pour crier, tu appelles les joueurs sur le côté pour leur parler, tu en frappes un mais tu fais quelque chose, j’exagère, c’est vrai, mais tu réagis. S’il doit y avoir une réaction ou un changement à ce moment du match, c’est à l’entraineur de le faire même si tu as des joueurs d’expérience sur le terrain, chose qu’il manquait aussi.  C’était prévisible que l’équipe allait sombrer. Sur un match si important, tu ne peux pas, ne pas changer quelque chose, je ne dis pas que les joueurs sur le terrain n’étaient pas bons, je dis qu’en voyant que cela ne fonctionnait pas, il aurait dû changer de système alors que là, il laisse la première période se poursuivre sans rien faire, ç’a c’était inadmissible, personne n’a compris.

Les jours suivants on a appris dans la presse que Roque Junior avait regardé tous les matchs de l’Allemagne et avait prévenu Felipão qu’il fallait jouer avec trois milieux défensifs car selon lui, c’est au milieu de terrain que le match allait se jouer. Et que s’est-il passé, il n’a rien fait. Pourquoi donc as-tu  des membres dans ton staff qui te donne des informations mais tu ne les écoutes pas ? Il avait donc son schéma en tête et ne tenait pas des comptes des conseils et recommandations.

Une préparation inexistante

Cela manque de préparation. Un exemple, l’Allemagne est venue ici construire un centre d’entrainement, ils ont étudié les conditions climatiques, comment se comporter avec les gens sur place… C’est une leçon, tout simplement. Le Brésil pense encore qu’il suffit juste d’entrer sur le terrain pour gagner les matchs car ils ont des bons joueurs. C’est terminé, le football n’est plus le même qu’il y a 15 ou 20 ans, aujourd’hui tous les pays sont au niveau, dans chaque pays, la plupart des joueurs évoluent en Europe, avant ce n’était pas le cas mais c’est fini. Il y a eu une progression du football mondial et si le Brésil ne s’adapte pas malgré les joueurs de qualités que l’on a, s’il n’y a pas une vraie préparation, cela ne fonctionnera pas.

Pas de leaders

Aujourd’hui, c’est vrai qu’il manque des leaders dans cette Seleção mais je te donne un exemple, la France. Il n’y a pas un joueur vraiment de grandes expériences mais tu vois bien sur le terrain que s’il se passe quelque chose qui ne va pas, Didier (Deschamps) va changer les choses, avec son style. Il y a un vrai commandant, on voit qu’il tient son groupe, la preuve il n’a pas convoqué Nasri en indiquant que ce n’est pas un joueur de groupe. Donc si tu n’as pas de joueurs expérimentés, tu dois au moins avoir un technicien qui mène son groupe. Regarde le match contre le Chili, à la fin de la rencontre, on avait l’impression que les joueurs avaient gagné la Coupe du Monde, bien sûr tu peux laisser exprimer ta joie mais là c’était trop, on voyait bien qu’il y avait un problème mental.

Contre l’Allemagne, tu vois David Luiz qui veut jouer défenseur, milieu de terrain et attaquant ! Attends il n’y a personne pour lui dire : « reste à ta place », même l’entraineur n’a rien dit. Ce n’est pas possible, c’est un très bon joueur mais sur ce match, c’est inadmissible, j’ai revu le match, il est fautif sur quatre buts, pas un ou deux mais quatre, c’est beaucoup trop pour un stoppeur. Mais bon, cela va nous servir pour la suite, on a pu voir que le Brésil est en retard.

L’arrivée de Dunga

Si on prend juste ses statistiques, c’est un bon bilan, il a eu des bons résultats mais il y a eu ce match face aux Pays Bas qui a marqué les esprits. Maintenant, c’est un technicien qui a déjà l’expérience de la sélection mais comme pour tout le monde, ce seront ses résultats qui diront si c’est un bon choix ou pas. Mais une chose est sûre, c’est un homme à poigne et ne se laissera pas dicter ses choix.

Une attaque à revoir

Fred, c’est terminé, je n’aime pas critiquer les joueurs mais sur cette compétition, on avait l’impression qu’il pesait 300 kilos (rires). Sérieusement, on ne l’a jamais vu faire un dribble ou tenter des choses, il n’a fait que frapper au but. On avait l’impression de voir un vétéran. Aujourd’hui, il y a une bonne génération de jeunes joueurs qui arrivent au Brésil, il faut voir s’ils seront prêts rapidement mais le potentiel est là.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top