• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Elinton Andrade: "A peine arrivé, le coach m'a donné le brassard de capitaine"

L'ancien portier de l'OM en pleine confiance à Chypre
Action Images
L'ancien gardien de but de l'Olympique de Marseille, Elinton Andrade est actuellement au sein du club chypriote de l'Ernis FC Aradippou où il connait un très bon début de saison et revient pour Sambafoot sur cette aventure et aborder d'autres sujets chauds liés au Brésil.

Comment allez-vous dans votre nouveau club ?

Aujourd’hui tout va bien, j’évolue avec le club chypriote de l’Ermis FC Aradippou où tout se passe bien. Je suis arrivé au mois d’août mais malheureusement pour moi cinq jours après mon arrivée je me suis blessé au bras. En sept ans de carrière en Europe, je ne m’étais jamais blessé et là au bout de quelques jours, c’est arrivé. Je suis parti au Portugal pour ma rééducation car je ne voulais pas passer par une opération, j’avais même pris des conseils avec le docteur de l’Olympique de Marseille. Et avec beaucoup de séances de kiné et de travail, j’ai bien récupéré et tout va bien.

Comment se passe ce début de saison ?

C’est une chose assez rare dans le foot mais cette équipe qui est promue cette saison est actuellement première du championnat, on a joué six matchs et on en a gagné cinq, la semaine dernière on a aussi gagné en Coupe. On espère poursuivre sur cette série mais de ce que j’ai pu voir de ce championnat, je pense que nous pouvons réaliser quelque chose de grand cette saison, que ce soit premier ou deuxième. Le président du club a un projet ambitieux pour ce club, même si au niveau salaire ce n’est pas extraordinaire, je pense que la saison prochaine il fera encore beaucoup d’investissements. L’objectif est de terminer premier pour jouer les tours préliminaires de la Ligue des Champions.

Comment vous sentez-vous au sein de cette équipe ?

Le coach m’a fait confiance dès que je suis arrivé ici, c’était très important pour moi, il m’a donné le brassard de capitaine dès mon premier match. Suite à ma blessure, je n’ai pas pu conserver ce brassard mais j’ai toujours la confiance de mon entraineur et c’est vraiment une bonne chose. Maintenant, c’est vrai que le Brésil me manque, je suis loin de mon fils ce n’est pas une situation facile, surtout que quand un joueur quitte le Brésil c’est pour avoir un bon salaire et mettre sa famille à l’abri, aujourd’hui, ce n’est pas le cas ici mais je suis tout de même content de ma situation. Seulement si jamais un club de Rio s’intéresse à moi pour le début de la saison prochaine, je serai réceptif et je pourrais y retourner sans problème.

On parle d’un probable fair-play financier au Brésil dans les années à venir, ce ne serait pas une mauvaise idée ?

Je pense qu’au Brésil, il existera toujours ces problèmes financiers, on voit des grandes équipes comme Vasco qui ont du mal à payer leurs joueurs alors tu imagines les petites équipes dans quelles situations elles doivent se trouver.  J’ai entendu parler de ce mouvement puisqu’il y a des joueurs qui se sont mobilisés comme Seedorf pour que le calendrier soit moins chargé mais c’est vrai que je ne suis pas au courant de toutes leurs démarches. Néanmoins c’est une bonne chose pour faire changer les choses, c’est sûr.

L’équipe de Vasco semble la plus en difficulté actuellement en championnat , comment voyez-vous leur avenir ?

Après les derniers résultats actuels, j’ai bien peur que Vasco ne tombe en deuxième division, la semaine dernière ils ont battu Goias en Coupe du Brésil mais ce n’était pas suffisant et ont été éliminé. La situation avec les supporters est aussi très tendue, c’est vraiment difficile pour eux en ce moment. L’équipe de Flamengo a bien réagi dans ce Brasileirão après un départ très difficile, ils ont pu se qualifier pour les demi-finales en Copa do Brasil et avec ses magnifiques supporters, ils peuvent faire quelque chose dans cette compétition.

Vous qui connaissez bien Julio César, pensez-vous que sa situation en club ne sera pas un handicap pour lui en sélection ?

Julio César est pleine reprise avec Queens Park Rangers et a bien récupéré, le médecin de la Seleção, Runco est en contact avec lui et est confiant le concernant. Maintenant, il se peut qu’en janvier il quitte le club pour trouver du temps de jeu et pourquoi pas revenir au Brésil en prêt durant six mois. Il aura besoin de compétition pour être prêt pour le Mondial. Je pense que les mots de Scolari pour le rassurer sont très importants et vont lui donner de la confiance pour la suite. Pour moi, il reste le gardien numéro un de la Seleção même si Jefferson, Diego Cavalieri ou encore Victor sont aussi de bons portiers. 

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next
    Boutique Brésil

    Le forum Foot


    To the top