• Fluminense
  • Atlético Mineiro
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Náutico
  • Coritiba
  • Flamengo
  • Cruzeiro

Magno Novaes: "C'est une période très difficile mais je suis toujours à 100%"

Le gardien de but conserve sa détermination malgré un poste de troisième gardien -
sc-bastia
Désormais troisième gardien de Bastia, Magno Novaes livre à Sambafoot un constat lucide de sa situation, lui qui a été pointé du doigt. Mais malgré sa relégation sur le banc, Bastia encaisse toujours autant de but.

Le gardien de but de Bastia, Magno Novaes est passé en quelques mois du statut de meilleur gardien de Ligue 2 à celui de troisième gardien de la formation corse. Mis au banc et désigné comme responsable des buts encaissés par son équipe depuis le début de la saison, il s’est livré en exclusivité pour Sambafoot sur son début de saison, sa situation actuelle et sur son avenir.
Tout en simplicité comme à son habitude, il a fait preuve, durant cet entretien, de respect envers ses dirigeants malgré une position difficile en club et d’une détermination à toute épreuve pour cette deuxième partie de saison. La parole est donnée à la défense.


Avec le recul, comment jugez-vous votre début de saison, à titre personnel, avec Bastia ?

Nous avons bien démarré avec des victoires mais suite à cela nous avons connu pas mal de défaites en prenant pas mal de buts. Il faut bien se rendre compte que nous avons attaqué ce championnat avec beaucoup de joueurs,  pour qui c’était la première saison en Ligue 1 dont moi, à peu près 70% de l’équipe.  De plus on a joué rapidement contre des grosses équipes comme Saint-Etienne ou le PSG, ce qui ne nous a pas aidés car on a pris beaucoup de buts. On savait que ce ne serait pas facile mais la façon de perdre ces rencontres était décevante parce que l’on jouait correctement et nous avons quand même pris des points au classement malgré tous ces buts encaissés. Quant à moi, j’étais un peu déçu car je n’ai pas eu trop le temps de m’imposer mais je comprends la décision du coach car à Bastia, on n’a pas trop le temps d’attendre. Il a jugé que c’était mieux pour le club à ce moment-là. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui je me retrouve dans une situation délicate et assez difficile, néanmoins je reste toujours aussi motivé et conscient que je peux faire mieux que ce que j’ai démontré en début de saison. Je travaille toujours pour répondre présent si le coach fait appel à moi.

Mais vos prestations individuelles méritaient-elles, selon vous, de vous faire perdre votre place de numéro un ?

On a pris beaucoup de buts, c’est vrai et j’assume mes erreurs, notamment sur les buts que j’ai pris contre Nice ou face à Lyon mais ce sont des erreurs qu’un gardien peut commettre dans une saison, on a pu le voir récemment avec Mandanda ou Ahamada.  Ces gardiens, ont malgré ces erreurs,  étaient maintenus par leur coach et ont gardé la confiance en restant numéro un. Comme quoi, tous les gardiens connaissent des passages difficiles et moi j’ai connu le mien en début de saison. C’est un championnat que je découvrais et certains joueurs ont peut-être besoin de plus de temps pour s’adapter. Peut-être qu’ils n’ont pas été assez patients avec moi mais je comprends tout de même la décision du coach même si forcément je suis déçu. Bastia c’est mon club de cœur et être écarté du groupe brutalement ça fait mal surtout que le problème était tout aussi collectif qu’individuel. J’ai un contrat jusqu’en 2014, et je vais faire de mon mieux car j’aime ce club mais si je dois partir ou si le Sporting ne veut plus de moi, on étudiera les propositions la saison prochaine. Aujourd’hui, je suis encore un joueur de Bastia et je suis toujours aussi impliqué et concentré à 100% dans la vie du groupe pour obtenir ce maintien car le plus important ce n’est pas Magno Novaes, c’est le Sporting Club de Bastia. Si le club reste en Ligue 1, tout le monde sera gagnant.   

Comment le coach vous a-t-il annoncé qu’il vous mettrez sur le banc au profit de Bonnefoi ?

Nous étions dans une situation difficile et il m’a indiqué qu’il voulait me protéger et me laisser un peu au repos pour que je revienne plus fort après. Il voulait changer de gardien sur une période de quatre matchs voir cinq mais suite à cela, l’équipe a bien fonctionné, Landry Bonnefoi a réalisé de bonnes choses et il était difficile pour l’entraineur de changer à nouveau à ce moment-là car l’équipe gagnait.  Ensuite il y a eu l’arrivée de Micka Landreau.

Parlons-en, de l’arrivée de Landreau à Bastia.

A la base, ce n’était pas dans les plans du club sauf que quand vous avez un gardien de son niveau,  en plus libre, je pense que tous les présidents de France sauteront sur l’occasion. Je pense que Bastia avait aussi besoin d’un joueur qui a son vécu en Ligue 1, pour apporter un plus au niveau de l’expérience à l’équipe. Bon ensuite, il y a un effet domino surtout pour une formation qui n’a pas beaucoup de moyen comme Bastia. Les dirigeants m’ont demandé de partir pour alléger un peu la masse salariale mais c’était dans un laps de temps trop court. Mais comme je l’ai dit, je suis encore ici et je vais tout faire pour être dans l’équipe même si je sais que ce sera difficile.

Donc actuellement vous êtes le numéro trois dans la hiérarchie des gardiens ?

Oui, le coach m’a dit que j’ai un profil pour être numéro un, c’est pour cela qu’il voulait que je parte pour jouer, soit en prêt ou un transfert. Mais je n’ai su cette volonté du club que très tard dans le mercato et c’était difficile de trouver une équipe correcte en si peu de temps avec peu de préparation, de trouver un club qui puisse me permettre de poursuivre mon évolution.

Vous avez eu des pistes ?

Il y a eu des pistes mais rien de concret. Mais si Bastia ne compte pas sur moi la saison prochaine, on essayera de trouver la meilleure solution pour le Sporting et pour moi.  Je reste un compétiteur, j’ai toujours faim donc je vais tout faire pour réussir ici sinon ce sera ailleurs.

Et comment se passe cette cohabitation avec les autres gardiens ?

Très bien, Mickael Landreau est un grand professionnel et que ce soit moi, Landry ou Dumé Agostini, on essaye de voir sa façon de travailler car il a plus de 500 matchs en Ligue 1, ce qui n’est pas rien tout de même. Donc on en profite pour apprendre à son contact et progresser. 

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next

    Le forum Foot


    To the top