• Atlético Mineiro
  • Fluminense
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Sport
  • Palmeiras
  • Atlético PR
  • Chapecoense
  • Ponte Preta
  • Avai
  • Cruzeiro
  • Flamengo
  • Figueirense
  • Goias
  • Coritiba
  • Joinville

Bastos, le retour du banni

Michel Bastos n'a jamais baissé les bras à Lyon
Action Images
En l'espace de quatre mois, Michel Bastos a tout connu. Indésirable en Août, le milieu offensif de Lyon a surmonté une longue blessure et un deuil familial avant d'endosser le costume de sauveur en Décembre.
L'histoire du paria devenu héros est bien connue dans le monde du football. Ces dernières semaines, Michel Bastos l'a remise au goût du jour. Indésirable et poussé vers la sortie au mois d'Août, le milieu offensif lyonnais a enfilé le costume de sauveur au mois de Décembre. Un retour au premier plan qui force l'admiration tant les galères ont collé aux basques du Brésilien durant quatre mois.

Les ennuis ont commencé cet été. Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas, pointe du doigt plusieurs joueurs rhodaniens pour leur attitude négative au sein du groupe :"Il y a eu une pression néfaste des pharaons ou des dinosaures de vestiaires. La saison dernière, un certain nombre de joueurs ont pourri le vestiaire. Je ne veux plus de ça".

A l'instar de Cris, Cissokho et Källström, l'ancien Lillois est dans le collimateur du boss de l'OL. Invité à s'en aller, Bastos attire l'attention du club émirati d'Al Aïn qui met huit millions d'euros sur la table : une somme jugée insuffisante par "JMA". La formation d'Abu Dhabi abandonne les négociations et le milieu auriverde reste finalement dans le Rhône. Pas rancunier, il inscrit trois buts au cours des quatre premières journées de championnat. Mais les ennuis continuent le 16 Septembre : le Brésilien se blesse au dos contre Ajaccio (2-1). Ses douleurs dorsales l'éloigneront des terrains pendant deux mois. Entre-temps, Bastos est affecté par un drame familial. Enceinte de jumeaux, sa femme perd l'un des deux bébés.

Il marque le but victorieux à Saint-Etienne

Grâce à un mental d'acier, le natif de Pelotas remonte la pente et voit enfin le bout du tunnel le 28 Novembre. Ce soir-là, Lyon se déplace à Marseille et l'homme à la frappe surpuissante fait son retour sur les terrains à la 74e minute en remplaçant Lacazette. Deux semaines plus tard, Bastos offre le derby aux siens en marquant à Saint-Etienne le but de la victoire sur un coup franc canon avant d'égaliser contre Nancy (1-1) quatre jours après.

Persona non grata à la fin de l'été, il s'est mué en héros l'hiver venu. Une métamorphose qui n'a pas pour autant infléchi la position de Jean-Michel Aulas qui a déclaré dans les colonnes de Lyon Capitale que le Carioca avait le plus de chances de quitter Gerland en janvier. Le dirigeant des Gones entend bien se séparer de l'un des plus gros salaires du club. Pourtant, Bastos ne souhaite pas faire ses valises comme il l'a confirmé récemment dans L'Equipe : "Aujourd'hui, les choses ont changé. Ma femmes est revenue. Elle a réussi à mettre de côté ce qui s'est passé. Elle est heureuse et je rejoue. Pour moi, mieux vaut finir la saison ici. Je veux rester, je suis sincère". Le mois de Janvier devrait malgré tout encore bruisser de rumeurs autour de son avenir. Car en période de transferts, la vérité d'un jour n'est souvent pas celle du lendemain.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next

    Le forum Foot


    To the top