• Fluminense
  • Atlético Mineiro
  • Grêmio
  • São Paulo FC
  • Corinthians
  • Internacional
  • Vasco da Gama
  • Santos FC
  • Náutico
  • Coritiba
  • Flamengo
  • Cruzeiro

Scolari retrouve la Seleção

Le nouveau sélectionneur heureux de retrouver un poste qu'il a connu avec bonheur -
Action Images
Luis Felipe Scolari poursuit donc sa longue histoire avec la Seleção en retrouvant les rênes de cette sélection qu'il devra mener à la victoire finale lors du Mondial 2014.

Quelle folle semaine le football brésilien a vécu depuis l’annonce par la voix du Président de la CBF, José Maria Marin vendredi dernier du limogeage de Mano Menezes du poste de sélectionneur national du Brésil. Depuis le monde du football brésilien avait la tête qui tournait à l’annonce des futures possibles arrivées à la tête de la Seleção, avec Pep Guardiola, l’ex entraineur du grand Barça, de Tite qui emmènera le Corinthians disputer le mois prochain au Japon la Coupe du Monde des Clubs, Muricy Ramalho de Santos, ce dernier au moment de la nomination en 2010 de Menezes était le favori du peuple, Abel Braga qui vient d’être sacré champion du Brésil avec Fluminense et pour terminer Luis Felipe Scolari qui, il y a quelques temps a quitté Palmeiras.

Finalement un temps annoncé, la divulgation du nom du futur sélectionneur en janvier prochain, et sous la pression, la CBF a annoncé officiellement hier la nomination du duo qui aura à diriger la Seleção, Felipe Scolari comme sélectionneur et Carlos Alberto Parreira comme coordinateur des sélections. Un duo de champions du monde, Carlos Alberto Parreira en 1994 et Scolari en 2002 au Japon. Une annonce qui fait pour le moment l’unanimité dans les puissants médias brésiliens et de Romário qui détestait cordialement Menezes,  mais maintient tout de même des propos acerbes envers la direction de la CBF. L’avenir dira si le choix aura été judicieux ou pas, maintenant il va falloir que Scolari se mette rapidement au travail, car le temps ne jouera pas en sa faveur avec diverses échéances qui pointent à l’horizon.

Scolari et la Seleção

Felipão comme il est affectueusement appelé au Brésil, est donc devenu le 50ème sélectionneur national, mais il a déjà dirigé la sélection auriverde en 2001/2002, il avait déjà été appelé au chevet de la Seleção mal embarquée lors de la campagne éliminatoire du mondial 2002 en remplacement d’une autre icône du foot brésilien en la personne d’Emerson Leão. Sa première sortie s’était déroulée le 1 Juillet 2001 sur la pelouse du Centenario de Montevideo face à la Celeste en match éliminatoire au mondial asiatique, rencontre qui s’était soldée sous les yeux de Ronaldo blessé mais qui avait tenu à venir soutenir ses partenaires, par une défaite 1 à 0, ce qui n’était pas très bon mettant encore à l’époque la Seleção dans une situation encore plus critique.

Sa seconde sortie, le 12 juillet lors du premier match en Copa America face au Mexique connue le même sort à savoir une défaite 1 à 0, il aura fallu à Scolari attendre sa troisième cape face au Pérou le 15 juillet pour enfin connaître la victoire. Par la suite, les choses ne se sont pas du tout bien passées avec ce camouflet et la défaite 2 à 0 face au…Honduras et une élimination de cette Copa America. Il a également connu un second revers retentissant avec la première défaite en match éliminatoire d’une Coupe du Monde, le 7 Novembre 2001 en Bolivie face à la formation locale.

 

Des débuts pas du tout rassurant pour la CBF qui lui aura tout de même accordé du crédit, et cette décision aura donné quelques mois plus tard avec la victoire finale en Coupe du Monde, finale remportée 2 à 0 face à l’Allemagne grâce à un doublé de Ronaldo, en qui Scolari devait être peu être l’un des seuls à croire encore en se prodige, à un retour gagnant. Son parcours à la tête de la Seleção aura tout de même été éloquent avec en 25 rencontres face à des sélections nationales, 18 succès pour un nul au Portugal et 6 défaites dont la dernière pour fêter le titre de 2002, à Fortaleza et la victoire du Paraguay 1 à 0 qui gâchait la fête et les adieux de Felipão à la Seleção.

Quelles échéances pour Scolari ?

A peine nommé, Scolari aura peu de temps pour se retourner car des échéances se profilent, malgré de bonnes prestations lors de ses dernières sorties, il est vrai face à des équipes moins fortes, exception faite de la Colombie, de bonnes factures mais sans atteindre non plus des sommets. Scolari devra soit continuer avec ce groupe soit faire appel à des joueurs cadres oubliés de Menezes, comme Ronaldinho qui revient fort en cette fin de Brasileirão, ou encore lancer de nouvelles pousses comme il l’avait fait en 2002 avec un certain Kaká, champion du monde en 2002 à l’âge de 20 ans. Et Scolari sera très vite mis dans le grand bain avec le 6 Février prochain une rencontre amicale disputée à Wembley face à l’Angleterre, puis d’autres rencontres amicales au programme avant de nouvelles retrouvailles avec l’Angleterre le 2 Juin au Maracanã et le 9 dans le stade du Mineirão de Belo Horizonte face à la France. Ultime rencontre avant de débuter la Coupe des Confédérations qui sera le premier objectif fixé à Scolari de remporter ce trophée pour la quatrième fois par la Seleção.

Avec Carlos Alberto Parreira champion du Monde avec la Seleção en 1994 aux Etats-Unis et qui disputera son cinquième mondial, il aura à cœur de redonner espoir aux millions de brésiliens qui avouons le n’étaient pas sûr que le travail de Menezes aurait payé et permit au Brésil de remporter sa Coupe du Monde. Les échecs conjugués en Copa America en Argentine (2011) et aux Jeux Olympiques de Londres (2012) ont certainement conforté la CBF dans sa décision. Maintenant Scolari devra adopter une ligne de conduite et faire appel à un groupe qu’il devra conduire dans un premier temps à la victoire dans un peu moins d’un an en Coupe des Confédérations dont la Seleção et dans un second temps accrocher une sixième étoile sur le maillot auriverde. Premier élément de réponse au soir du 6 Février face à l’Angleterre.

 
 

Dernières Actus.

  • Toutes
  • Seleção
  • Clubs
  • Transferts
prev
    next

    Le forum Foot


    To the top